Ligue 1PSG News

PSG / Lens : Les notes

Pour la réception de Lens, Laurent Blanc a effectué un important turn-over en vue de reposer certains de ses cadres pour le match retour contre Chelsea en Ligue des Champions la semaine prochaine. Tous ces changements n’ont pas perturbé les Parisiens qui ont multiplié les occasions pendant les vingt premières minutes. Heureusement pour Lens, son gardien Riou était inspiré.

Les joueurs de la capitale ont alors pris leur mal en patience pour finalement trouver l’ouverture grâce à David Luiz (43′) juste avant la pause. A l’heure de jeu, les Franciliens ont corsé l’addition avec un but d’Ibrahimovic (60′). Les hommes de Kombouaré ont alors tenté de maintenir le suspens avec la réduction du score de Touzghar (69′) mais le duo Matuidi (80′) Pastore (82′), entré en jeu en cours de match, ne semblaient pas de cet avis et ont marqué deux buts supplémentaires pour Paris.

Sirigu [usr=6] Alors qu’il assistait tranquillement à la domination de son équipe, il est intervenu avec sang-froid sur une frappe de Chavarria (17′). Sur le but de Lens, il ne pouvait pas faire grand-chose. En revanche, il a parfaitement capté une tête à bout portant de Coulibaly (90+3′) dans les arrêts de jeu.

Van der Wiel [usr=5,5] Il a pratiquement évolué en tant qu’ailier droit tellement il a passé du temps dans le camp adverse. Mais comme souvent ces derniers temps, tous ses centres et même ses frappes ont été trop imprécis. Finalement, il va réussir à être décisif en obtenant un pénalty. Par contre, la rentrée de Coulibaly l’a contraint à davantage défendre. Et à ce niveau-là, il n’a toujours été très efficace…

Camara [usr=6,5] “Papus” a parfaitement répondu présent. Toujours très concentré, il a gagné la majorité de ses duels et a usé de son expérience pour intercepter un grand nombre de passes.

David Luiz [usr=7] Il a dû être vigilant sur quelques contres lensois. Mais c’est essentiellement sur les coups de pied arrêtés offensifs de son équipe qu’il s’est signalé. Et à force, il a fini par ouvrir le score en tirant un coup-franc lointain (43′). Sa seule fausse note s’est produite sur le but lensois où il s’est fait surprendre pat Touzgharde qui l’a devancé pour pousser le ballon dans les cages parisiennes.

Maxwell [usr=5,5] Auteur de beaux gestes défensifs, il est resté discret offensivement malgré la très forte possession de balles du PSG. Il a fallu attendre l’arrivée de Matuidi à ses côtés pour le voir enfin pointé le bout de son nez aux avant-postes de manière régulière.

Thiago Motta [usr=6,5] De retour d’une blessure au mollet, il est parvenu à mettre du rythme dans le jeu en jouant vite et simplement. Il a ainsi initié de nombreuses actions parisiennes notamment pendant les vingt premières minutes. Il a légèrement perdu de son efficacité après la pause. Sera-t-il prêt physiquement pour débuter la rencontre contre Chelsea en tant que titulaire? Il a été remplacé (71′) par un Matuidi, auteur de son premier but en championnat de la saison.

Verratti [usr=7,5] Il a pratiquement joué comme un n°10. Très haut sur le terrain, le moindre ballon, qu’il touchait ou récupérait, mettait le feu à la défense lensoise. Il a cédé sa place (67′) à Pastore qui a pris le relais pour illuminer le jeu. En quelques minutes, l’Argentin a délivré une passe décisive et marqué un but.

Rabiot [usr=6] Précis, ses transmissions ont souvent transpercé les lignes adverses en début de match. Ensuite, il a surtout cherché à sécuriser l’entre-jeu parisien en ratissant beaucoup de ballons.

Bahebeck [usr=4] Ses déplacements et ses appels on été intéressants. Cependant, sa maladresse balle aux pieds l’a énormément handicapé au grand dam de son capitaine suédois qui a souvent pesté devant ses mauvais choix à répétition. Il est remplacé (67′) par Cavani.

Lavezzi [usr=6] L’Argentin a su jouer juste lorsqu’il a fallu combiner avec ses partenaires d’attaque. Puis, alors qu’il ne s’était pas encore procuré d’occasions, il va incroyablement gâcher une offrande de Verratti en tergiversant trop devant les cages (53′). Jusqu’au coup de sifflet final, il est resté percutant dans le jeu mais en délicatesse devant les cages.

Ibrahimovic [usr=6,5] En jambes, il s’est rapidement procuré de nombreuses occasions mais soit la barre transversale (14′) ou son piqué raté face à Riou (18′) l’ont privé de but. Finalement, il a trouvé le chemin des filets en transformant un pénalty (60′). Il a eu d’autres possibilités d’augmenter son compteur mais la réussite ne semblait pas de son côté. Il s’est donc mué en magnifique passeur sur le dernier but de la rencontre.

Bouton retour en haut de la page