Ligue 1PSG News

PSG / Lorient : Les notes

Avec les blessures musculaires de David Luiz et Marquinhos, Laurent Blanc a décidé de placer Thiago Motta en défense centrale au détriment de Camara resté sur le banc. Un léger changement qui n’a guère perturbé le Paris Saint-Germain immédiatement dominateur et buteur sur un pénalty d’Ibrahimovic (5′). Après cette ouverture du score, les Parisiens ont géré la rencontre à leur rythme. Seul un manque d’efficacité les a privé d’un nouveau but.

Les Lorientais, qui réussissaient tout de même à avoir des temps forts, en ont donc profité pour revenir au score sur une frappe sèche d’Ayew (67′). A partir de ce moment-là, les deux équipes se sont énormément livrées mais c’est Paris qui s’en est le mieux sorti en obtenant un second pénalty transformé encore par Ibrahimovic (82′). Pendant les arrêts de jeu, le Suédois a même corsé l’addition en marquant un troisième but (90+1′).

Sirigu [usr=6] Hormis une frappe plein axe de Ndong (8′) qu’il a capté en deux temps, l’Italien a vécu une première mi-temps tranquille. A l’heure de jeu, il a été mis à contribution avec des parades sur une première tentative dAyew (55′) et sur un centre de Gassama (59′). La troisième fois,  il s’est incliné sur une frappe du plus jeune des frères Ayew (67′).

Van der Wiel [usr=5] Souvent alerté sur son aile droite, il y a eu du mieux dans son jeu par rapport à ses dernières sorties. Néanmoins, ses centres sont restés approximatifs et facilement lisibles par les défenseurs adverses. Derrière, il est resté solide.

Thiago Silva [usr=7] Le capitaine a idéalement lancé Ibrahimovic sur le premier but parisien. Cette phase de jeu  a reflété sa prestation puisqu’il a su se montrer précis dans toutes ses relances. Il a également fait preuve d’une très grande autorité pour stopper les offensives de Lorient.

Thiago Motta [usr=5] Il a parfois manqué de vivacité sur certaines de ses interventions mais il a assuré l’essentiel. Et lorsqu’il risquait d’être en danger, il a joué de sa malice pour s’en sortir.

Maxwell [usr=6] Sereinement, il a géré les affaires courantes de son couloir. Toujours vainqueur de ses duels, il a aussi proposé beaucoup des solution devant.

Verratti [usr=7] Devant la défense, il a régulé le jeu parisien à sa main même si sa manie de dribbler dangereusement dans son camp a parfois refait surface. Malgré ce poste reculé, il a aussi eu l’opportunité de s’approcher des cages lorientaises à l’image de sa passe décisive sur le dernier but de Paris. A noter son sauvetage sur la ligne de but sur une frappe d’Ayew qu’il a repoussé de la tête (71′).

Matuidi [usr=5,5] Il a eu du mal à se mettre en évidence offensivement. Il a fini par trouver son utilité pendant les temps forts de Lorient où il a œuvré à la récupération. Son abattage au milieu de terrain a été d’une grande utilité en fin de match vu que les deux équipes concédaient beaucoup d’espaces.

Pastore [usr=7,5] Positionné dans l’entre-jeu, il a touché énormément de ballons qu’il a toujours bonifié. Ainsi, il a régulièrement adressé des passes justes dans le dos de la défense. Des offrandes que ses attaquants ont vendangé. Finalement, il a tout simplement offert un pénalty à Ibrahimovic en subissant une faute dans la surface de Lorient.

Lavezzi [usr=3] Comme la défense lorientaise jouait haut, il a pu, à maintes reprises, prendre la profondeur. Pourtant, malgré d’énormes occasions, il ne les a jamais concrétisé. Même ses corners ont été mal tirés. Il est logiquement remplacé (65′) par Rabiot qui, après cinq minutes de flottement, a su appuyer sur l’accélérateur pour faire des différences.

Cavani [usr=6] En jambes, il a rapidement alerté Leconte (3′) avant de principalement se signaler collectivement en exécutant des gestes techniques qu’on ne le croyait plus capable de faire. Durant les vingt dernières minutes, il a de nouveau tenté sa chance sur quelques actions sans parvenir à trouver la faille.

Ibrahimovic [usr=7] Au bout de cinq minutes de jeu, il a provoqué et transformé un pénalty. Ensuite, il a abusé de gestes techniques spectaculaires au détriment de l’efficacité. Cependant, quand il a fallu reprendre l’avantage au score, il a inscrit un nouveau pénalty avant de profiter d’une erreur de relance de Lorient pour réaliser un triplé.

Bouton retour en haut de la page