Articlesfil infos

PSG-Nice : les joueurs

logo_psgAntoine Kombouaré a donc décidé de mettre la même équipe que contre Lens avec Clément Chantôme aux côtés de Makélélé dans le milieu parisien. Cette équipe du Paris Saint Germain qui s’est présentée dans une formation classique en 4-4-2.

Match nul entre Paris et Nice (0-0). Paris a manqué de pas grand chose pour faire la différence, et est tombé sur un grand gardien David Ospina. Seule satisfaction,  ça fait six matches que Paris n’a pas pris de buts, on peut parler d’une défense solide.

Edel : il n’a pas toujours été rassurant dans ses sorties, mais heureusement pour lui et le PSG il y avait un défenseur, derrière lui, pour stopper l’offensive adverse.

Jallet : il a été sérieux et appliqué dans son rôle défensif en suppléant Edel dans ses sorties hasardeuses, et ses montées ont parfois été dangereuses.

Sakho : toujours très solide il est le roc parisien, et de plus en plus dûr sur l’adversaire. D’ailleurs Danijel Ljuboja a pris quelques taquets défensifs dont il se souviendra.

Armand : encore placé dans l’axe, il réalise une partie solide et doit être crédité avec Sakho pour cette rigueur défensive retrouvée. Son placement est judicieux et soulage souvent Mamadou.

Tiene : il présent dans les duels défensifs, et apporte énormément en attaque, attention toutefois à ne pas oublier de se replacer.

Makelele : Moins en évidence que contre Lens, toutefois il est précieux au milieu malgré son âge avancé, son expérience et sa roublardise sont importantes dans ce type de match.

Chantôme : certainement l’un des meilleurs parisiens sur le terrain. Il récupère beaucoup de ballons, stoppe des offensives adverses, et porte le danger dans le terrain adverse.

Giuly : il a été précieux dans ses relances et ces centres en première mi-temps, puis il a baissé de régime, et a été remplacé par Stéphane Sessegnon qui a su apporter sa percussion.

Nenê : encore très bon ce soir, hormis quelques décisions prises ou il a préféré frapper au but plutôt que de faire une passe décisive. Il a manqué de réussite et est tombé sur un grand gardien en face, David Ospina.

Erding : toujours la tête dans le sac, il a du mal a être enfin décisif, mais il continue à se créer des occasions et le public est derrière lui.

Hoarau : contrairement à Erding, il a su se mettre en valeur et obtenir de nombreuses occasions. Malheureusement, il n’a pas eu de réussite. Notre duo d’attaque est encore resté muet. Il y a urgence à se montrer plus efficace devant le but.

Bouton retour en haut de la page