Analyse tactiquePSG News

Quels enseignements à tirer concernant la rencontre FC Bayern Munich / PSG ?

Dans une affiche qui tenait toutes ses promesses, le Paris Saint-Germain s’est malheureusement incliné face au Bayern Munich (1-3) dans le cadre de l’International Champions Cup. Alignée dans 3-4-2-1, signe des révolutions tactiques que Thomas Tuchel souhaite apporter cette saison au PSG, l’équipe première du club de la capitale a réalisé une première période intéressante avec un bon bloc compact fermant tout espace et n’hésitant pas à ressortir le ballon proprement dès la perte de balle de l’adversaire. Mais c’est bien sur un contre que le Paris Saint-Germain a ouvert le score par le biais de Timothy Weah (31e), ce qui est rare pour être noté. Avec seulement quatre joueurs (Buffon, Diarra, Rabiot et Nkunku) habitués à figurer dans le groupe professionnel, le champion de France en titre a su se montrer le plus dangereux en première mi-temps et les jeunes promesses du centre de formation telles que Kévin Rimane et Antoine Bernède ont surpris par leur bonne qualité de jeu. Les premières méthodes de Tuchel furent donc à observer avec des jeunes n’hésitant pas à prendre le jeu à leur compte. Les jeunes auront un rôle capital lors de cette saison au vu de l’effectif amoindri par rapport à l’année dernière.

La physionomie de la première période fut la même au retour des vestiaires avec de nouvelles séquences de domination parisienne, mais Christopher Nkunku manqua de réalisme à la 51ème et 54ème minute de jeu : moment clé de la rencontre, qui marqua le début de l’ascendant psychologique et technique des bavarois. En effet, lors des 30 dernières minutes, l’équipe de Niko Kovac a su faire la différence balle au pied avec notamment 3 buts marqués grâce à son expérience, aux entrées de nouveaux joueurs sur la pelouse et surtout à sa meilleure condition physique. Les parisiens semblaient cruellement manquer de rythme et doivent encore mieux se préparer physiquement pour les prochaines rencontres face au Arsenal FC et à l’Atlético Madrid. Les prestations de Colin Dagba et Azzedine Toufiqui en sont parfaitement le symbole.

Il faudra donc retenir la première période qui fut plus que satisfaisante de la part des joueurs parisiens et attendre le retour de tous les internationaux en août afin de réellement évaluer la qualité de jeu proposée par l’effectif parisien.

Bouton retour en haut de la page