PSG News

Revue de presse 100% Manchester City/ PSG

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mardi 4 mai 2021, jour de demi-finale retour de l’UEFA Champions League à Manchester contre City après un 1-2 à l’aller au Parc des Princes. Un choc pour lequel la participation de Kylian Mbappé (mollet) reste incertaine. L’attaquant s’est entraîné hier à part (des exercices de courses et d’appuis pendant 30 minutes). Quoi qu’il en soit, le PSG devrait évoluer en 4-2-3-1 avec possiblement Marco Verratti plus bas avec Leo Paredes (Gueye est suspendu), Julian Draxler ou Moise Kean à gauche, Neymar derrière une pointe qui sera Kylian Mbappé (s’il est apte) ou Mauro Icardi (nous y reviendrons).

“Même sur un fil, le PSG s’accroche à son rêve d’une deuxième finale de suite, commente l’AFP. Dans la tête, les Parisiens assurent avoir tiré un trait sur cet échec de l’aller que la presse a interprété comme un nouvel exemple du mental défaillant d’une équipe qui a longtemps traîné comme un boulet ses déconvenues européennes et a perdu quasiment tous ses gros matches à domicile cette saison. […] Seulement 7%: voilà la probabilité de voir une équipe se qualifier après avoir perdu à domicile la première manche 2-1, selon les précédents depuis 1970-1971 compilés par le statisticien Opta, et cela ne laisse qu’une fine ligne de crête aux Parisiens. Mais depuis la finale perdue contre le Bayern (1-0) en août dernier, le PSG n’a jamais abandonné ses rêves de sacre, malgré des situations compliquées.”

Le PSG “va tenter un immense exploit. Dos au mur, il a parfois trouvé des ressources insoupçonnées”, observe Le Parisien. “L’idée est d’empiler les buts et l’espoir ne commencera pas à moins de deux. Mais c’est une planche d’appel. Avec trois ou quatre plantés aux hommes de Guardiola, personne ne porterait plainte. Rêver, c’est gratuit mais, dans la vraie vie, on peut prendre cher. Paris avance sur cette ligne de crête, sur ce fil qui n’est pas seulement celui de Foden, vers un avenir incertain et brûlant, écrit Dominique Sévérac. Il est temps de renouer avec la lumière ce soir. Et d’emballer le match, en le rendant fou. Qui sera le Lucas du PSG à Manchester, cet homme surgi de la nuit en mai 2019 pour coller un triplé providentiel avec le Tottenham de Pochettino lors d’un étourdissant match dans l’antre de l’Ajax ? C’est un soir à imaginer une vie qu’on n’avait pas prévue, pas vue venir, caressée sans oser y croire. Il s’agirait d’une vie où le PSG aurait reculé l’heure du couvre-feu sur ses ambitions européennes, rouvert le champ des possibles et, en attendant de converser avec le Real ou Chelsea, pourrait s’installer en terrasse, avec vue sur le nouveau monde.”

“Après avoir expédié Manchester United en Ligue Europa, puni le Barça et giflé le Bayern, le PSG va tomber face à City parce qu’il ne sait toujours pas si De Bruyne a voulu centrer ou tirer et parce que Paredes est plus à l’aise pour faire les gros yeux aux joueurs de L1 que pour prendre un ballon dans le buffet en Ligue des champions ? Tout ça pour ça, vraiment ? No kidding ? Si l’idée a pu traverser l’esprit des Parisiens, elle n’a pas fait long feu”, explique Damien Degorre dans L’Equipe. “Et ce n’est pas le déluge de fin du monde qui les a accueillis sur le tarmac mancunien qui leur fera redouter l’Apocalypse. Pour avoir le droit de rêver et d’ébaucher les perspectives d’un avenir continental plus conforme à ses humeurs et ses aspirations, Paris devra néanmoins proposer autre chose que cette seconde période anémique et sans ambition, lors de la demi-finale aller. City ne se voit pas encore en finale mais il ne s’imagine pas non plus trébucher alors qu’il a les cartes en main. […] Mais ce PSG-là est capable de tout, à l’endroit comme à l’envers, au point que, même en interne, on peine à établir les contours de ses limites. […] Il ne reste plus qu’à bien réciter la leçon, y ajouter un peu de fantaisie, une dose d’efficacité et balayer tous les complexes. Et Manchester City avec.”

Dans France Football, Marquinhos est à l’honneur. Le capitaine, qui fait sa 8e saison au PSG, est une “légende en marche”, “l’un des emblèmes du club, fédérant aussi bien ses coéquipiers que les supporters”, et “un parcours exemplaire”. Marquinhos est “le guide à suivre” avant ce City-Paris.

psg 4 mai 2021
Bouton retour en haut de la page