Revue de presse PSG : Barcola, Dembélé, mercato…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mercredi 26 juin 2024. La prestation intéressante de Bradley Barcola contre la Pologne, où en sont les dossiers chauds du PSG, les notes de Barcola et Dembélé après France / Pologne…

Le Parisien 26 Juin 2024

Dans son édition du jour, Le Parisien revient sur la prestation de Bradley Barcola contre la Pologne hier après-midi (1-1). Titulaire surprise dans le couloir gauche de l’attaque de l’équipe de France, le numéro 29 du PSG a réalisé une prestation intéressante. Le quotidien estime que le fait que Didier Deschamps le titularise lors de cette rencontre contre les Polonais est un « choix fort qui en dit beaucoup sur la considération et la confiance que porte le staff de l’équipe de France envers ce jeune homme de 21 ans qui ne peut donc pas s’empêcher de bousculer l’ordre établi et de bouleverser la hiérarchie. » Le Parisien explique que comme au PSG, Bradley Barcola a renversé la table et s’est immiscé dans le onze de départ pour ce match décisif pour la suite de la compétition. « Malgré seulement 39 minutes de jeu dans sa vie de joueur de l’équipe de France et deux petites sélections, Didier Deschamps s’est rendu à l’évidence : Barcola peut-être un vrai atout pour sa sélection durant cet Euro. » Le quotidien francilien explique que l’ancien lyonnais a globalement respecté sa feuille de route qui consistait à déstabiliser l’adversaire, déséquilibrer le bloc polonais et amener un peu de folie, d’insouciance grâce à sa vitesse et ses prises de balle. « Généreux dans les efforts défensifs, précieux par ses récupérations hautes dans les pieds des adversaires (2e, 19e, 53e), Barcola s’est fondu sans mal dans ce collectif franco-parisien, puisqu’il retrouvait Mbappé et Dembélé, ses deux partenaires d’attaque du PSG. » S’il lui a parfois manqué de la consistance, un volume de jeu plus étoffé sur l’heure de jeu qu’il a disputée, sa dernière action, un rush de plus 40 m dans son couloir conclu par un tir repoussé par le gardien, a démontré que ses qualités de dribbleur et de provocateur pouvaient rendre service à une équipe de France en sacré manque d’imagination et de créativité, conclut Le Parisien.

Le Parisien 26 Juin 2024 1

Le quotidien francilien évoque aussi le mercato du PSG et l’avancée dans les dossiers chauds avancés dans la presse du monde entier. Un sujet qui a été relayé sur le site hier et que vous pouvez retrouver ici.

A voir aussi : Coman, Ugarte… Les News PSG du jour du 25 juin

canalsupporters.com
Lequipe 26 Juin 2024 1

De son côté, l’Equipe se demande quelles sont les solutions de Didier Deschamps pour améliorer le jeu de l’équipe de France pour la suite de l’Euro. Le choix de titulariser Bradley Barcola hier après-midi contre la Pologne a été plutôt payant, juge le quotidien sportif. Même si le joueur du PSG n’a pas été pleinement satisfait de sa prestation : « Je peux faire beaucoup mieux » a-t-il expliqué à l’issue de la rencontre au micro de BeIN Sports, il a apporté de l’efficacité dans le un-contre-un et du jeu combiné, souligne l’Equipe. Avec sa prestation, Bradley Barcola a-t-il gagné sa place de titulaire en huitième de finale au détriment de Marcus Thuram, se demande l’Equipe. « Difficile de l’avancer. Cela dépendra sans doute de l’identité du rival le 1er juillet. » Le quotidien sportif se demande aussi qui, à part le milieu offensif du PSG, parmi ceux qui ont peu joué, peut aujourd’hui apparaitre comme une option crédible dans le onze de départ. Cinq joueurs de champs n’ont pas joué une minute dans cet Euro. Ferland Mendy, Benjamin Pavard, Jonathan Clauss, Ibrahima Konaté et Warren Zaïre-Emery. « Compte tenu de leurs profils, la solution ne viendra sans doute pas d’eux », conclut le quotidien sportif.

Pour sa première titularisation en équipe de France, Bradley Barcola a offert une bonne prestation. Dans l’Equipe, il a obtenu la note de 6. « Pour sa première titularisation en équipe de France, il n’a pas eu peur d’aller provoquer son défenseur. Deux fois il a failli être décisif. D’abord sur une superbe déviation pour Mbappé (45e), puis à la suite d’une action individuelle débutée dans son camp avant de buter sur le gardien (59e). » Dans Le Parisien, c’est un 5,5. « Pour sa première titularisation en grande compétition internationale, le « gamin » n’a pas démérité. Il s’est parfois compliqué la tâche mais a amené sa percussion, en combinant bien avec Mbappé sur au moins deux séquences dangereuses (42e, 45e). Skorupski intervient sur sa frappe avant qu’il ne cède sa place à Giroud (61e). » Également titulaire contre les Polonais, Ousmane Dembélé a été à l’image de sa saison. Le numéro 10 du PSG a encore fait des différences, provoqué le penalty transformé par Kylian Mbappé, mais aussi affiché du déchet dans le dernier geste. Dans l’Equipe, il a obtenu un 5. « Il y a toujours autant de frustration à le voir jouer depuis le début de cet Euro. Mais l’ailier est tellement imprévisible qu’il arrive, même juste sur une action, à créer des déséquilibres décisifs. Après avoir presque tout raté en première période, il a provoqué le penalty (55e) puis a été plus propre dans ses intentions. Il faut toujours noter son apport défensif. » Pour Le Parisien, c’est un petit peu mieux, avec un 5,5. « Capable du meilleur et du pire, il a confirmé sa légende en semant la zizanie à droite sans être toujours très adroit. Il centre bien pour Hernandez (12e), bute sur Skorupski de près (19e), oblige encore le portier polonais à s’employer sur un bon centre devant le but (49e) avant de provoquer le pénalty de l’ouverture du score d’un dribble bien senti (55e). »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page