PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Di Maria, Marquinhos, cambriolages, Neymar, défense, Lille…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mardi 16 mars 2021 : l’affaire des cambriolages dont ont été victimes Angel Di Maria et Marquinhos, alors qu’ils disputaient un match de Ligue 1 contre le FC Nantes dimanche soir au Parc des Princes. D’ailleurs il se confirme que dès la mi-temps, plusieurs joueurs savaient qu’il y avait des problèmes en cours. En voyant sortir d’urgence Di Maria (57e minute, 1-0), certains ont cru que la famille de Di Maria avait été séquestrée. Ceci expliquant peut-être cela (1-2).

“Chez Di Maria à Neuilly, des bijoux et des montres, pour un préjudice inférieur à 500.000€, ont été dérobés. Des membres de sa famille se trouvaient à ce moment dans la propriété, mais selon les premiers éléments de l’enquête, confiée à la Brigade de répression du banditisme (BRB), ils «n’ont pas croisé» les cambrioleurs”, publie La Dépêche. “En revanche, dans les Yvelines, un autre groupe s’est introduit dans une propriété de la famille de Marquinhos en présence du père du joueur parisien, ainsi que deux de ses sœurs, âgées de 16 et 13 ans. Une intrusion accompagnée de «violences», a indiqué une source proche de l’enquête: le père est frappé aux côtes par les auteurs du vol, qui «ont fouillé les pièces en emmenant les filles» avec eux. Ces violences n’ont toutefois pas fait de blessé, a ajouté une source policière, évoquant des «vols de sacs essentiellement» avec «un butin» qui reste encore à établir. Hier après-midi, le PSG a décidé de renforcer temporairement la sécurité des domiciles de ses joueurs, avec des agents postés devant chaque résidence 24h/24, a annoncé le club.”

Dans le cas du home jacking chez le père de Marquinhos, les cambrioleurs se sont trompés de maison, rapporte Le Parisien, ils visaient la maison du joueur, non loin. “Il ne respirait pas vraiment le bonheur et la joie de vivre, mais Marquinhos était bien présent ce lundi matin à l’entraînement du PSG. Encore choqué et dispensé de séance, Angel Di Maria avait, lui, choisi de rester auprès de sa femme et ses deux filles. Ils vont maintenant devoir apprendre à vivre avec le lot de stress que charrie ce type de contrariétés. Le traumatisme et l’impuissance qui en découlent sont d’autant plus importants que Marquinhos comme Di Maria, ainsi que leurs familles, ont déjà été les victimes de tentatives de vol à leurs domiciles par le passé”, explique le journal francilien. “Pour tout dire, c’est un véritable fléau qui s’abat sur le club depuis plusieurs années. […] Au PSG la doctrine est limpide. Les joueurs peuvent s’attacher une surveillance privée. Ce que font notamment Neymar ou Mbappé. […] Il y a deux ans, confronté à une nouvelle vague de cambriolages, le PSG s’était rapproché de l’OM, qui a acquis une expérience certaine et développe un protocole très strict en la matière.

“Les auteurs des faits ont laissé peu de traces derrière eux”, rapporte L’Equipe sur le même sujet. Chez Di Maria, le contenu d’un coffre-fort a été dérobé aisément puisque visiblement les clefs se trouvaient dessus. “Selon les premières investigations, les cambrioleurs auraient pu passer par les toits avant de se retrouver directement à l’étage où se trouvait ce coffre-fort.”

Rayon football, le journal sportif constate que “la charnière est en surchauffe”. “En difficulté dimanche, la paire Marquinhos-Kimpembe, titularisée pour la 7e fois en 8 matches, paie peut-être une fatigue physique et mentale, observe le journaliste José Barroso. “Pochettino pourra-t-il se permettre de les laisser souffler demain en Coupe comme lors des tours précédents ?” En ce qui concerne le groupe, Neymar va mieux : “il s’est entraîné hier et doit le faire aujourd’hui. Il espère être là à Lyon dimanche mais il n’est pas impossible qu’il figure dans le groupe contre Lille demain. Absents contre Nantes, Kean, Florenzi et Herrera pourraient faire leur retour. En revanche, Sarabia souffre d’une hanche et devrait être ménagé”. Le onze possible de L’Equipe face au LOSC : Rico – Florenzi, Marquinhos ou Kehrer, Diallo ou Kimpembe, Kurzawa – Gueye, Paredes – Rafinha, Verratti, Mbappé – Icardi.

Dans France Football on estime que le PSG est “faible avec les forts” alors que se profilent des matches face à Lille et Lyon. Et on lit : “Qui s’attendait à un tel bilan ? Dans le mini-Championnat regroupant les quatre clubs qui caracolent en tête de la Ligue 1, Paris a un parcours de relégable. Un point pris en quatre matches ! Deux buts marqués ! Une misère.”

Bouton retour en haut de la page