PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Ligue 1, ASSE, Pochettino, groupe, hand…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce vendredi 16 avril 2021, avant-veille de réception de l’AS Saint-Etienne pour le compte de la 33e journée de Ligue 1, au Parc des Princes. Ce sera sans Neymar, Gana Gueye ni Leo Paredes, suspendus. Blessé à la cuisse depuis mardi Abdou Diallo est forfait. Tout comme Marquinhos, qui a entamé une course contre la montre pour jouer contre City. Mauro Icardi pourrait poursuivre son programme afin de rejouer la semaine prochaine en Coupe de France contre Angers. Enfin, on peut s’attendre aux présences dans le groupe d’Alessandro Florenzi, Marco Verratti et Layvin Kurzawa.

“Attention à la descente”, titre L’Equipe pour prévenir le PSG du passage à vide après un exploit européen, même si  les Verts n’ont plus gagné au Parc depuis huit ans. En effet, les Rouge & Bleu ont perdu 11 points (sur 21) cette saison après avoir gagné ou fait match nul en Ligue des champions. “En interne, on assure que la Ligue 1 est un objectif prioritaire”, explique le journal sportif. Mais “dans le contexte actuel de pandémie, les joueurs du PSG n’ont pas forcément été moins épargnés que les autres, mais ils ont dû jouer davantage, sans oublier les rassemblements internationaux. Du coup, au fil de cette saison sans fin, les organismes souffrent dans des proportions inédites. L’équipe type actuelle de Pochettino affiche un bilan de 493 jours d’indisponibilité en raison du Covid, des fatigues musculaires, des coups reçus ou d’autres douleurs, la palme revenant à Neymar avec 94 jours à l’infirmerie. Surtout, il est souvent arrivé que ces blessures ou fatigues surviennent lors d’un match de Ligue des champions. La richesse de l’effectif devrait permettre de combler ces manques mais la décompression après des moments riches en émotions est, parfois, difficile à éviter. Seulement, ce matin, le PSG est à trois points de Lille. Et demain, il sera peut-être à six (avec un match de moins). Alors les Parisiens vont devoir apprendre à jouer sur ces deux si beaux tableaux.”

Handball, le PSG et Montpellier s’affronteront samedi lors du choc au sommet du Championnat de France à Coubertin. Le 15 mai, ils se retrouveront également à l’Accor Arena en finale de la Coupe de France, pour laquelle ils sont qualifiés grâce à leur classement en Lidl Starligue. Le PSG avait la possibilité de se désister afin de préparer au mieux son quart de finale de Ligue des champions contre Kiel, dont le match aller aura lieu le mercredi 12 mai et le retour le 19″. Selon les informations de L’Equipe, le club parisien n’en fera pas usage.

Retour au football. Le Parisien estime que “la réussite observée contre Barcelone et le Bayern doit beaucoup” à Mauricio Pochettino. “Sur le terrain et en dehors, il a corrigé, amélioré, changé le PSG de Tuchel pour façonner cette équipe qui suscite désormais une forme de crainte en Europe”. En interne, Pochettino “a jugé que Mbappé n’était pas assez servi ou mis en valeur, que l’équipe ne jouait pas assez sur ses qualités”, lit-on. “Dans cette optique et en l’absence de Neymar, il a rapproché Verratti du champion du monde pour l’alimenter en bons ballons. Comme beaucoup d’autres avant lui, le technicien argentin a estimé que le jeu tournait trop autour de Neymar, aussi solaire qu’éclipsé. […] Pochettino a remis de l’ordre en termes de travail et tout le monde a retrouvé le dur plaisir des séances épuisantes. Ce goût de la sueur semble bénéfique à tous, en particulier aux joueurs qui aiment les charges élevées de boulot, comme Gueye, surpuissant depuis quelques semaines. Il a ramené du calme au club. Au PSG, Pochettino ne se plaint de rien. Si un joueur majeur est absent, il s’applique à trouver d’autres solutions sans en faire une montagne. L’équipe est plus forte que le reste. Contre le Bayern, Di Maria, Neymar et Mbappé se sont «dépouillé» comme rarement. Le succès de l’entreprise devrait les inciter à recommencer. Cela tombe bien : il y a une finale de Ligue des champions à aller chercher début mai.”

Bouton retour en haut de la page