PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Lille, Neymar, Marquinhos, défense, Ba/Tuchel, 5-3-2…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce vendredi 18 décembre 2020, 48 heures avant le choc de la Ligue 1 à Lille. Neymar or not Neymar ? Telle est la question. Le Brésilien était aux soins hier, assisté par Rafael Martini (kiné) et Ricardo Rosa (physio). Idem aujourd’hui normalement. Car s’il n’a pas de lésion à la cheville gauche, le numéro 10 parisien est tout de même blessé. Et aucun risque ne sera pris avec lui. Même si le match contre le LOSC est très important. “Le staff du PSG veut bien évaluer les risques”, explique Le Parisien, au sujet de Neymar. Sa participation “dépendra des sensations ressenties lors des deux prochains jours.

“Les nouvelles sont un peu plus positives pour Marquinhos, rapporte le journal francilien au sujet du capitaine du PSG, touché à la hanche. “Il devrait pouvoir tenir sa place, même s’il reste une incertitude et que son état nécessite une attention particulière. En revanche, pour Danilo Pereira (cuisse), son forfait ne semble guère faire de doute.Pour rappel, on trouve à l’infirmerie Bernat (genou), Icardi (adducteur), Sarabia (cuisse) et Diallo (cuisse), tous indisponibles jusqu’à la trêve. Le retour de Marquinhos est une très bonne chose car “sans lui, le PSG perd souvent sa rigueur et une partie de son état d’esprit. Deux atouts qui seront indispensables dimanche. Le capitaine était absent lors de 5 des 6 défaites parisiennes cette saison. Il n’était là qu’à Leipzig mais évoluait au milieu. […] Le PSG affiche, ces temps-ci, une fébrilité défensive individuelle et collective inquiétante. […] Les « expected goals », les « buts attendus » développés selon un concept statistique lié à l’endroit de la frappe, au type de situation, etc., montrent une autre réalité. A ce classement, établi par Côté Stats à partir des données Opta, le PSG n’affiche que la 10e « meilleure défense supposée » de L1, ce qui explique la différence entre le bilan global et l’impression de fragilité laissée. Plus concrètement, il a fallu un miracle pour que le PSG s’en sorte sans but encaissé contre Lorient avec quatre face-à-face. […] Tuchel semble convaincu d’avoir trouvé la martingale en remettant sur le tapis un 3-5-2. […] Mais le système s’est rabougri en même temps que les performances de Bakker et Florenzi, dont dépend l’équilibre.”

“Le 5-3-2, ça patine vraiment”, juge L’Equipe. Un système qui a “soulevé plus de questions (y compris dans le groupe) qu’il n’a résolu de problèmes. Le déficit de repères dans ce schéma est évident. Ce schéma amène certes de la densité de joueurs mais, sans automatismes, n’apporte pas de fiabilité. Et comment pourrait-il en être autrement alors que très peu de centraux de métier sont disponibles ? Sur les trois joueurs installés derrière contre Lorient, seul Kehrer peut se prévaloir d’une expérience de central. Kurzawa est latéral, Danilo milieu. Pour maximiser l’animation à 5 éléments, des pistons de haut niveau sont nécessaires. En l’état, Tuchel ne les a pas. Ce schéma renforce par ailleurs la responsabilisation des centraux à la relance. Peu d’entre eux y sont apparus à l’aise.

Enfin, le journal sportif revient sur l’animosité de Demba Ba vis-à-vis de Thomas Tuchel. Car l’entraîneur ne souhaitait pas que le PSG/IBFK ne soit arrêté. “Il en fait part à certains de ces joueurs, puis à quelques Stambouliotes”, lit-on. “C’est à cela que Ba fait référence. Sans doute sous pression en raison du caractère décisif du match, l’entraîneur ne mesure pas, à ce moment-là, le symbole que peut représenter la décision des deux équipes de quitter le terrain. Le lendemain, Thomas Tuchel était revenu avec ces propos sur cette séquence, ce que doit ignorer Demba Ba : “Ils ont montré leur solidarité avec l’adversaire. C’est une décision pleine de courage. Dans le vestiaire, il était vraiment clair que les joueurs voulaient montrer cette réaction. Je n’ai pas compris toute la situation au bord du terrain vu que je n’ai pas entendu tous les mots mais, dans le vestiaire, c’était clair.”

classement ligue 1

Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
Bouton retour en haut de la page