PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Nîmes, al-Khelaifi, Wenger, Henrique, naming, agrandissement du Parc, Mbappé-Neymar…

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 23 février 2019 dans la presse hexagonale.

“Le leader a gagné ses 13 rencontres à domicile, en marquant 47 fois. Et pourtant, avec ces Crocos, il faut y croire, assure le Midi Libre avant le PSG-Nîmes. “A l’aller, il y avait eu match. Et après avoir aligné quasiment sa meilleure équipe possible mercredi contre Montpellier, Tuchel devrait faire davantage tourner ce samedi.”

Le Parisien

Dans Le Parisien, le président Nasser al-Khelaifi dément fermement une arrivée d’Arsène Wenger (“Je suis fatigué de répondre à ce genre de questions”) ou un départ d’Antero Henrique (“il réalise un très bon travail. Il va continuer avec nous. Il reste là”).

“Notre objectif est d’augmenter les revenus du club. Cette saison, on a signé 13 nouveaux contrats, rappelle le dirigeant du club. La fin du contrat avec QTA (tourisme qatarien) ? Non pas forcément. Il est possible que l’on prolonge ce contrat mais peut-être pas au même prix. Si le Qatar est sur tous nos panneaux publicitaires, qu’on va là-bas pour faire sa promotion, cela a une valeur, ce n’est pas gratuit. Les nouvelles ressources ? On travaille sur les droits de naming, sur le nouveau centre d’entraînement. Et on peut trouver d’autres sponsors. […] Si à 100% Neymar et Mbappé resteront cet été ? Non, ce n’est pas à 100 %, mais à 2000 %. Ils vont rester à Paris. Beaucoup de médias, notamment en France, prétendent qu’on aurait besoin de vendre Neymar ou Kylian. Je veux confirmer que Kylian et Neymar vont rester ici.”

Un agrandissement du Parc des Princes à 60.000 places, ce ne sera “pas avant 2026. Au plus tôt”, lit-on également. “Le délai est trop court d’ici les
JO en 2024 qui occupera le stade. “Pour le PSG, ce dossier est un véritable
casse-tête. D’ordre architectural d’abord mais également en termes administratifs et d’organisation. […] Le dernier écueil est lié à la durée du chantier. Le club estime qu’il faudrait délocaliser ses matchs durant deux ans. La solution de repli la plus naturelle serait le Stade de France. Un choix qui a un coût financier important et pose des problèmes de cohabitation. Paris devrait en outre revoir une partie de sa politique commerciale, en particulier en termes d’hospitalités. Enfin au sein du club, on s’interroge sur la capacité à attirer 80.000 spectateurs, surtout pour les affiches les moins prestigieuses.”

blank
L’Equipe

Eric Choupo-Moting “a la (très bonne) réputation d’homme de vestiaire au PSG. Et le Parc commence à l’adorer, avance L’Equipe. Même s’il ne compte que six titularisations, et même s’il a souvent été contesté en interne, critiqué par les médias, moqué par beaucoup de monde, Choupo-Moting conserve son sourire et sa bonne humeur quotidienne, sans jamais aucune aigreur. […] Arrivé libre l’été dernier, il émarge à 100.000 euros mensuels à peine, soit l’un des salaires les plus bas de l’effectif. Lié au PSG jusqu’en 2020, il aimerait, bien sûr, bénéficier d’un peu plus de temps de jeu. Mais sa vie parisienne l’enchante et il espère bien aller, au moins, jusqu’au terme de son contrat. Ça donnerait pas mal, déjà.”

Le Caen-PSG se jouera bien le samedi 2 mars à 17h00, écrit le quotidien sportif. Même si le Préfet souhaitait que la rencontre soit décalée à 20 heures à cause des gilets jaunes. Le PSG qui reçoit le 6 mars Manchester United et le diffuseur TV s’y sont opposés.

Bouton retour en haut de la page