PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Reims, L1, Lewandowski, Icardi, Neymar, Kimpembe

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 16 mai 2021, jour de match au Parc des Princes contre le Stade de Reims (37e journée de Ligue 1).

Le PSG “joue aujourd’hui contre Reims, son dernier match à domicile dans son Parc des Princes où il a perdu de sa superbe cette saison, publie l’AFP. “Champion ces trois dernières années, le club de la capitale a ainsi presque fait une croix sur un quatrième sacre consécutif. Pour espérer un miracle, il faudrait que les Parisiens prennent trois points de plus que les Nordistes sur les deux dernières rencontres. Un scénario pas saugrenu pour eux : «Il faut y aller à 100 % dans ce qu’il nous reste à jouer», a ainsi lancé le capitaine Marquinhos. Face aux Rémois, Paris devra néanmoins faire sans Kimpembe, suspendu après son expulsion contre Rennes.”

“Grosse inquiétude au PSG. Depuis la demi-finale de Coupe de France remportée dans la douleur mercredi, Kylian Mbappé a redonné des suées aux kinés. Indirectement. «J’ai mal au dos et je me fais soigner», a grimacé Mauricio Pochettino, ankylosé depuis que l’attaquant s’est jeté dans ses bras. Rare nouvelle réjouissante des quinze derniers jours”, écrit le JDD. “Le onze parisien s’est donné une chance de garder au moins l’un de ses trophées nationaux. Avant Monaco au Stade de France, mercredi, il y a Reims au Parc des Princes. La feuille de route tient en trois points : éviter les erreurs du Roazhon Park, contrôler le match, rester en course. C’est tout ce que Paris peut faire pour différer la fin d’un règne (re)commencé il y a trois ans. L’Argentin, arrivé à mi-saison, ne peut être tenu responsable de toutes les vicissitudes de l’exercice parisien. C’est pourtant son nom qui restera associé au moins réussi du club en près d’une décennie.”

“Même s’il n’a pas marqué mercredi à Montpellier, Mauro Icardi a rendu une copie encourageante. Il reste trois matchs à l’avant-centre argentin pour sauver une saison très décevante, juge Le Parisien. Icardi a montré qu’il pouvait être précieux pour le collectif à condition que son équipe ait le ballon et ne court pas derrière. […] «Si le PSG joue ses matchs à base d’accélérations et de jeu de transitions ultra-rapides, c’est plus compliqué pour Icardi qui n’a pas l’explosivité et la puissance pour y aller seul», confirme Federico Balzaretti, l’ancien international italien, consultant sur RMC Sport. La configuration ne devrait pas être celle-ci face aux Rémois. L’occasion pour Icardi de se rappeler aux bons souvenirs.” Quoi qu’il en soit, pour le journal francilien, avec les 4 Fantastiques, on est passé “du superconcept au superflop !” Et on lit : “L’affiche était belle mais elle n’a pas tenu : Neymar, Mbappé, Di Maria et Icardi n’ont disputé que trois matchs ensemble cette saison. Et la saison prochaine, certains ne seront peut-être plus là.”

blank

“Après sept ans au Bayern, Robert Lewandowski (32 ans,sous contrat jusqu’en juin 2023) réfléchit à un nouveau challenge cet été. Si le PSG devait se résoudre à vendre Kylian Mbappé, le club de la capitale pourrait étudier le dossier”, explique L’Equipe. “L’état-major du PSG est conscient qu’il faudrait frapper fort pour sauver la face. On le sait, des contacts ont été pris avec les entourages de Lionel Messi (33 ans, en fin de contrat en juin au Barça) et Mohamed Salah (28 ans, sous contrat avec Liverpool jusqu’en 2023). […] Comme pour Salah, une telle opération serait coûteuse. Mais il faudrait bien cela pour atténuer le camouflet d’une vente de Mbappé, à laquelle le PSG ne saurait consentir qu’en échange d’un chèque largement supérieur… Pour le moment, les champions de France ne sont pas passés à l’action pour Lewandowski. Par le passé Paris a déjà tenté des approches, sans que cela aille bien loin, les dirigeants allemands opposant à chaque fois une fin de non-recevoir. Cette fois, le chemin ne paraît a priori pas plus dégagé.

blank

Enfin, le journal sportif relève que Mauricio Pochettino a confirmé hier que son club réfléchissait à faire appel des suspensions de Neymar et de Kimpembe. Il s’agirait de saisit saisir le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) afin qu’ils puissent jouer mercredi la finale de la Coupe de France contre Monaco. “Mais pour que l’appel soit suspensif, il faut qu’un conciliateur soit nommé. Si le PSG saisit le CNOSF d’ici à mercredi pour ses deux joueurs, il n’est pas pour autant certain qu’ils puissent jouer la finale. Car le conciliateur peut aussi n’être nommé qu’après ce match.”

j36
Bouton retour en haut de la page