JudoPSG News

Riner : “C’est un plaisir de parler de sport avec Nasser al-Khelaïfi”

Teddy Riner est le meilleur judoka du monde et est l’un des meilleurs de l’histoire. Depuis 2017, il porte les couleurs du PSG par le biais de sa section judo. Un rêve pour lui, qui est un très grand fan du club de la capitale. Dans une interview accordée à France Bleu Paris dans le cadre de l’émission 100% PSG Le Mag, Teddy Riner est revenu sur son amour pour le PSG.

Ça a commencé quand j’avais six ou sept ans. Tout simplement parce que le PSG Judo a été mon premier club. À l’époque, dans le club, il n’y avait que des grands noms : David Douillet, Djamel Bouras, Cyril Soyer, Frédéric Demontfaucon… Il y avait une super ambiance et on avait le plus gros dojo d’Europe, se rappelle Riner dans cette interview. Et puis comme c’était un grand club omnisports, on avait aussi des places pour aller voir jouer le Paris Saint-Germain foot. Et une fois, mon père m’a emmené. C’était l’une des deux saisons où Ronaldinho était au club. Woaw. C’était extraordinaire. Déjà, je suis rentré dans un stade qui était un chaudron. L’ambiance. Et alors quand je vois un magicien comme lui, qui… Woaw… Qui fait ce qu’il veut de ses pieds… C’était juste extraordinaire.

Teddy Riner qui a ensuite évoqué le président du PSG, Nasser al-Khelaïfi. “Ça fait plaisir. C’est un plaisir de parler de sport avec lui. C’est un plaisir de voir qu’il s’intéresse aussi bien au foot, qu’au handball et qu’au judo, et qu’il est vraiment un amoureux du sport. C’est ça que j’aime. Cet échange et le fait que malgré la faible médiatisation de mon sport, qu’on s’y intéresse. Donc je suis content.” Le président parisien était d’ailleurs présent aux Masters de Doha, où Teddy Riner a remporté une nouvelle médaille d’or. “Le PSG Judo a été le meilleur club français à Doha, et le Président est venu nous voir. Moi, ça me touche. Ça me touche personnellement, mais ça me touche aussi pour l’histoire de mon sport. Parce qu’on s’y intéresse, et qu’on le met en lumière rien qu’en venant.

Bouton retour en haut de la page