OpinionPSG News

Si Ali Benarbia était directeur sportif du PSG…

Si Ali Benarbia était directeur sportif du PSG, il aurait une priorité, un milieu de terrain qui apporte percussion, dribble et qui sait marquer (profil Di Maria) et un avant-centre numéro 3. C’est ce que l’ancien joueur a expliqué dans Tribune 100% Ducrocq.

Si j’étais directeur sportif du PSG ? Défensivement, c’est bien. Sur les côtés, que ce soit Digne, Maxwell, Aurier, van der Wiel, c’est pas mal aussi. Au milieu, on a des joueurs qui savent récupérer le ballon, créer et faire du box to box. En attaque, on a ce qui se fait de mieux, plus Pastore en numéro 10… Ce qu’il manque peut-être, c’est un accélérateur de jeu. Celui qui va casser ce rythme, l’anti-Motta qui, même s’il est très fort et plein d’expérience, a tendance à ralentir le jeu et faire en sorte que l’équipe joue à son rythme. J’aurais bien aimé que le PSG recrute Cuadrado mais notre ami Mourinho l’a vite récupéré. Il manque ce joueur qui part d’une position de 8 pour accélérer comme un Di Mariaa commenté l’ancien meneur de jeu sur France Bleu 107.1. Matuidi on en a fait un joueur qui apporte offensivement mais à la base, c’est un récupérateur. Il peut se projeter. Verratti aussi. Avec ces deux joueurs, c’est suffisant pour récupérer le ballon même si tu as David Luiz. Verratti n’apportera jamais trop offensivement parce qu’il ne frappe jamais au but et marque très peu. Il est bloqué. C’est un 8/10 dont il faut attendre la dernière passe mais pas la finition. On sent qu’il n’a pas le coup de pied. Il coupe les lignes mais ne termine pas. Il manque dans ce milieu de terrain celui qui peut partir en un contre un et finir les actions. Cavani ? Je l’adore pour son boulot. Maintenant, il reste humain, l’extra-sportif l’a beaucoup plombé. Il a du digérer des problèmes familiaux et son intégration à Paris. Il manque aussi au PSG, un troisième avant-centre, style Gameiro, qui mettrait en concurrence Ibrahimovic et Cavani.”

Interrogé sur l’ambiance par Pierre Ducrocq, Ali Benarbia a exprimé sa vision des choses : “Le Parc des Princes ? Je suis content de l’avoir connu quand il vibrait. Maintenant, il ne faut pas en vouloir aux dirigeants ou au club, on peut comparer ça à l’Angleterre où il y a moins de ferveur. Les supporters du PSG, même si c’est une petite partie, ne peuvent s’en vouloir qu’à eux-mêmes. Il y a eu trop de débordements, trop longtemps. Il fallait une coupure, et c’est arrivé. L’équilibre est maintenant à faire, il y aura une mixité dans les tribunes.”

Bouton retour en haut de la page