ArticlesMercato

Supporters du PSG : Maurice 3/3

Troisième et dernier volet de la série les supporters du bout du monde, le souvenir le plus marquant de Fabien (supporter du PSG vivant sa passion depuis l’Ile Maurice). Cette passion est intense, même à l’autre bout du monde, on ressent les choses aussi fortement.

“Mon plus beau souvenir du PSG reste sans doute la victoire du 29 avril 2006 face à L’Olympique de Marseille en finale de coupe de France. J’avais 13 ans lorsque mon père m’annonçait un après midi qu’un ami a lui, qui vit à Paris, avait réussi a nous trouver des billets pour assister a la finale. Je me souviendrai toujours du choc éprouvé par cette annonce. Assister à une finale entre le PSG et L’OM. C’était un rêve. Je pouvais envisager pour la première fois de ma vie d’apercevoir mon idole : Pedro Miguel Pauleta.
On prenait l’avion le lendemain. Et j’avais déjà des frissons dans l’avion à l’idée de pénétrer enfin dans cet arène qu’est le Stade de France, ses 80 000 places et d’entendre ces chants légendaires. Les ” PARIS EST MAGIQUE, OH VILLE LUMIERE”. Nous n’avions même pas le temps de nous reposer que nous nous rendions déjà a la boutique des champs Elysées afin de nous vêtir des dernières tendances Rouges et Bleu. Le maillot que je portais ce soir la était celui d’un Mauricien : Vikash Dhorasoo. Ce joueur atypique au personnage déroutant, c’était le héros du jour et auteur d’un but somptueux qui nous offrait la victoire. La fierté pour la vingtaine de Mauriciens présent avec moi au Stade. L’unique but marque par Vikash sous les couleurs du PSG. Comme si l’histoire avait été écrite pour qu’il le marque pour nous.
Nous défilions sur les champs Elysées durant toute la nuit. C’était l’euphorie dans les rues. Je n’avais jamais vu autant de supporters du PSG.
On chantait ” Paris est magique”. On était sur une autre planète.
On pensait à Paris. Le bonheur que nous procurait cette victoire était indescriptible. Ca me transportait d’une manière inexplicable. C’est quelque chose que je n’ai plus jamais ressenti. Un moment unique.
C’était la première fois que je voyais jouer le PSG, j’étais ailleurs.
C’était magique!
Depuis 2007, je participe tous les été a la PSG Foot Academy et c’est toujours incroyable de rencontrer les joueurs professionnels au camp des loges.
Un sentiment d’amertume cette année car je ne peux désormais plus participer aux stages étant donne que j’aurais 18 ans en décembre.
Mais ma vie est désormais indissociable du PSG.
Je vis, je respire PSG.”
Bouton retour en haut de la page