Champions LeagueChampions LeaguePSG News

Webo : “Je tiens à remercier tous les joueurs du PSG, le club, toutes les personnes qui étaient là”

Pierre Achille Webo, entraîneur adjoint d’Istanbul Basaksehir, s’est soudainement retrouvé mardi dernier au centre des attentions lorsqu’à la 13e minute du match contre le PSG au Parc des Princes il a crié sa colère envers le quatrième arbitre, Sebastian Coltescu, qui l’avait qualifié par rapport à sa couleur de peau. La suite, chacun la connait. L’interruption du match décidée par les joueurs qui fera peut-être date dans le sport en matière d’antiracisme.

“J’étais incontrôlable. Quand je regarde mon visage sur les images, … wouah. Même moi je ne voudrais pas être tombé sur moi, parce que j’étais très agressif. C’est la première fois que je vois mon visage ainsi. Je ne me souviens pas d’une telle situation. C’était très difficile d’entendre cela d’un arbitre. Un choc. D’un gars qui est censé contrôler tous ces types de situations… Quand je suis entré dans le vestiaire, je ne savais pas ce qui se passait sur le terrain. “, témoigne dans le Daily Mail , un Pierre Webo qui se sent maintenant “beaucoup mieux”.

Le PSG s’est rapidement rallié à la cause. Ce qui a été important pour Pierre Achille Webo. “Neymar, Marquinhos et Leonardo m’ont appelé, ils étaient dans le couloir et ils ont dit: On est désolé pour ce qui s’est passé mais vous avez notre soutien. Ils ont dit “ne vous inquiétez pas, nous sommes avec vous, nous n’allons pas jouer. Nous n’acceptons pas ce genre de mots dans le football.” Je ne m’en suis pas rendu compte avant de sortir du vestiaire, mais le couloir était incroyable. Neymar, Mbappé, Diallo, tous les joueurs étaient là. Le président, l’UEFA, je me suis dis “wow”. Je suis sorti parce que Leonardo m’a appelé pour me parler dans le couloir et quand je suis entré, c’était le silence. Tout le monde était concentré sur moi. Je tiens à remercier tous les joueurs du PSG, le club, toutes les personnes qui étaient là, pour leur solidarité avec nous. Je suis très fier d’eux et je tiens à les remercier pour tout ce qu’ils ont fait à ce moment-là parce que j’étais hors de contrôle pendant ces cinq, dix secondes. C’était très, très important car c’était un match de Ligue des champions. Avec tout ce qu’ils ont autour, pour faire ça, pour ce genre de réaction, aux deux clubs, merci, bravo.”

webo
Bouton retour en haut de la page