BilletBlogsCSPSG News

BlogCS – “Après vérification, je vous confirme la qualification du PSG” par Juampi

Une saison ardue, des embuches, des performances et contre-performances, des critiques, beaucoup… rien ne saura donné au PSG. Dans un billet d’humeur, Juampi, membre éminent de la communauté CS, souhaite que tout soit pris en compte et qu’on ne tape pas gratuitement sur le Paris Saint-Germain. Voici son texte.

“Après vérification, je vous confirme la qualification” par Juampi

Le PSG l’a fait, il a éliminé le Barça et se retrouve en quart de finales de la Ligue des Champions.
Après avoir vaincu la malédiction des huitièmes de finale en sortant Dortmund l’an dernier, les Parisiens ont cette saison franchi un nouveau palier : sortir un  très grand d’Europe lors d’une confrontation directe.

Ce matin cependant, aucun supporter n’est dupe. Notre prestation lors de ce retour a été poussive pour ne pas dire indigeste. Des latéraux hors du coup, un milieu asphyxié et une attaque inoffensive étaient au menu d’une équipe qui n’a dû son salut qu’au génie de son magnifique portier Costaricien. Tout ceci est irréfutable et des leçons devront logiquement être tirées en termes de jeu, de psychologie, mais aussi en termes de prestations individuelles…

Ainsi, la presse sportive de notre pays insiste allégrement sur les lacunes de l’équipe en venant même à oublier le plus important: la qualification pour les quarts.
Cette presse qui depuis trois semaines a été plus prompt à agiter le spectre de la remontada qu’à féliciter l’équipe pour son superbe résultat obtenu lors du match aller. Cette presse qui, une fois les 90 premières minutes terminées, nous a tout de suite rappelé à juste titre qu’une qualification se joue sur deux matchs et qu’il ne faut surtout pas l’oublier. Depuis la fin du match hier, l’impression est donnée que le match aller n’a jamais existé et que la seule chose à retenir au final est cette superbe partition collective que nous a offert le Barça. Or, après vérification, le score d’hier est toujours d’un but partout. Quant au bilan sur les deux matchs, il reste outrageusement en faveur du club de la capitale…

On en viendrait presque à croire que l’absence de remontada embête nos consultants “favoris”. Ainsi, un de ceux qu’on ne présente plus et qui officie sur une célèbre radio, prend à partie les supporters qui ne voulaient plus entendre parler de remontada : “Où êtes vous donc, vous qui ne vouliez pas entendre parler de remontada”… Après vérification, je répondrai que nous sommes tous là et que nous n’avons pas vu de remontada. Si le travail d’auto-persuasion et le story telling de fierté retrouvée peut s’entendre du point de vue de la presse catalane, cela est beaucoup moins entendable de la part “des nôtres”.

Ce sentiment domine que rien est pardonné au PSG et qu’un match nul face au grand Barca après une large victoire à l’aller s’apparente désormais à une désillusion presque aussi grande qu’une remontada à en croire certains. Encore une fois, personne n’est dupe. Le match d’hier a été mauvais mais cela peut s’expliquer par des latéraux hors de forme ou pas du tout dans le coup, un milieu jouant avec l’épée de Damoclès d’une suspension pour les quarts et tout simplement en face une très grande équipe. Personne n’est dupe… mais les analyses d’après match doivent être pondérées.

Il faut arrêter de faire du PSG une équipe plus bancale qu’elle ne l’est :

  • Ce n’est pas réservé uniquement au PSG d’avoir une grosse équipe et d’échouer 3 fois de suite au stade des huitièmes de C1. La Juve de Cristiano en sait quelque chose ;
  • Ce n’est pas réservé uniquement au PSG le luxe de se payer une remontada. Le Barça qui aurait inventer le concept en a subi par la suite deux contre la Roma et Liverpool (et sans Aytekin en passant) ;
  • Ce n’est pas réservé uniquement au PSG d’être champion en titre et de souffrir en championnat. Le Liverpool de Klopp peut en témoigner.

Je concluerai ce papier par une requête. Messieurs les spécialistes français du ballon rond, soyez sûrs que le PSG ne vous attend pas pour prendre conscience de ses lacunes et de travailler à les améliorer. Le PSG apprend chaque saison et est dans une phase ascendante dans ses prestations en LDC ne vous en déplaise. Ce matin le PSG est en quart pendant que le Barça se contente d’une pseudo fierté retrouvée. Il conviendrait que vous en fassiez autant. Car si le PSG n’est pas de votre goût à la hauteur des cadors européens en termes de football, vous êtes vous-mêmes très loin du professionnalisme et de la pertinence de certains de vos confrères européens.

Pendant que le PSG regarde droit dans les yeux ses concurents européens vous, messieurs les journalistes, vous vous contentez d’être fans de ces équipes au point d’en oublier votre objectivité.

Juampi

Bouton retour en haut de la page