Ligue 1PSG News

Carrasso dénonce « l’acharnement » autour d’Ibrahimovic

Cédric Carrasso n’était pas obligé, mais il a tenu à défendre Zlatan Ibrahimovic. Le buteur parisien, qui s’est emporté dans les coursives de Chaban-Delmas après Bordeaux/PSG de ce week-end, a été défendu par le gardien bordelais dans les colonnes de Sud Ouest.

« Ibra a une réaction de frustration, sans savoir ce qu’il s’est passé. J’aurais aimé qu’il revoie les images, cela aurait évité tout ce tapage médiatique, explique le portier des girondins avant d’expliquer la situation qui a amené les critiques contre les arbitres. Je contrôle le ballon du pied, avec l’intention de le dégager. Je regarde M. Jaffredo, je croise son regard, il a une main en l’air. Pour moi, une main en l’air, c’est un coup de pied indirect. Pour moi, le jeu est arrêté. Dans un premier temps, l’arbitre a voulu arrêter le jeu, puis, dans un second temps laisser l’avantage, puisque j’avais le ballon. Il n’y a rien à dire là-dessus, j’avais le temps de dégager 100 fois. Ce n’était pas comme si j’avais été acculé sur ma ligne de but par quatre attaquants adverses. S’il avait sifflé un coup franc contre moi, je n’aurais pas compris. Je pense donc que M. Jaffredo a très bien géré la situation ».

 « Je suis triste pour lui, il y a un petit acharnement par rapport à ses propos qui me met en colère. Je comprends sa frustration. Il sort d’un match, qu’il vient de perdre, il dit des choses… Même s’il n’a pas à dire ça, je trouve dommage qu’il y ait des micros partout. On ne peut plus s’exprimer, il faut comprendre un compétiteur, un joueur qui vient de perdre un match, il réagit à chaud. Ce n’est pas comme s’il était entouré de caméras en conférence de presse ».

Bouton retour en haut de la page