OpinionPSG News

Cazarre : “Il reste Sarabia et Draxler pour faire le jeu mais il paraît que le PSG est favori”

Comme le pire n’est jamais certain, Julien Cazarre se dit que le PSG a quand même une chance de faire un résultat contre le FC Barcelone. Mais l’humoriste, supporter du PSG, a le moral dans les chaussettes depuis les blessures d’Angel Di Maria et surtout de Neymar Jr.

“Quand t’es supporter du PSG, t’avales plus de couleuvres en un mois de février que Dimitri de tacos chorizo crème fraîche en un an, mais là, c’est la vanne de trop”, commente Julien Cazarre dans sa chronique sur France Football. “Donc, on part du principe que le pauvre Neymar est convalescent, donc encore fragile, et là arrive la seconde lame de la stratégie géniale… Si, à une semaine du match le plus important de l’année, on l’envoyait pour un match en bois à Caen sous – 5 °C et un terrain semi-gelé pour voir si ça tient, ce serait drôle. Vu qu’il est hyper fragile, moi je dis, ça se tente… Attends bonhomme, j’ai mieux, on devrait mettre à côté de lui une équipe bis avec Draxler et Sarabia qui ne touchent plus une bille, comme ça il se sentira obligé de tout faire lui-même, de surjouer, et donc de provoquer une blessure […] S’il y a bien UN match où on l’attendait, ce zigoto, c’est bien celui contre le Barça, c’était l’histoire qui s’écrivait, une page du foot incroyable. Ça fait deux mois que l’on se délecte à l’avance de ce rendez-vous, de ces retrouvailles, et ils ont tout gâché… Di Maria est blessé, Neymar est blessé, Verratti se remet d’un coup, Rafinha a disparu dans le triangle des Bermudes… Il reste Sarabia et Draxler pour faire le jeu. Mais il paraît que le PSG est favori face à Griezmann, Dembélé et Messi. Parce qu’il manque Gerard Piqué ? Je suis rassuré : quand on a 100 % de chances de se qualifier, on passe à la trappe. Là, vu qu’on s’approche des 0 %, je n’ai jamais été aussi confiant. C’est mathématique, les gars !

Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
Bouton retour en haut de la page