Articlesfil infos

Dortmund PSG: 1-1

Paris arrache un bon nul mérité chez les Allemands de Dortmund malgré un arbitrage catastrophique.

Le PSG reste en course pour atteindre les 16èmes de finale de la Ligue Europa.C’est un 4-4-2 classique qu’Antoine Kombouaré a décidé d’aligner ce soir à Dortmund, avec quelques changements tout de même. Makelele fait son retour au milieu aux côtés de Mathieu Bodmer. En défense, Camara prend place dans l’axe. En attaque, Luyindula est associé à Erding avec Sessegnon et Nenê en soutien.

Une équipe taillée pour livrer bataille au milieu et le PSG entame plutôt bien son match en faisant jeu égal avec les terreurs de Dortmund, une jeune équipe qui caracole en tête de la Bundesliga. Mais, peu à peu, les Allemands vont entrer dans leur match. Il faut une occasion chaude pour que le public donne de la voix et transcende son équipe. Lucas Barrios, dangereux attaquant du Borussia, dévie du bout du pied un centre qui finit par heurter le poteau gauche d’Edel (13′). Paris a eu chaud et va désormais subir la loi du Borussia.

bvb-poteauLes Allemands dominent et Paris a du mal maintenant à enchainer trois passes de suite. Pourtant, la défense tient bon et ne concède que peu d’occasions. Mieux, Paris tente timidement de refaire surface sur une frappe en pivot de Luyindula qui arrive dans les gants du portier allemand (19′). Paris se contente de miettes et laisse l’adversaire faire circuler le ballon, mais l’attaque de feu du Borussia trouve sur sa route une équipe parisienne solide. Pas d’occasion donc très nette pour le BVB… au contraire, c’est Camara, qui sur un coup-franc de Nenê, voit passer sa tête rageuse hors du cadre allemand (35′). Dommage.

Paris rentre au vestiaire en donnant l’impression de ne rien vouloir lâcher encore ce soir, après 7 matches d’afilée sans le moindre but encaissé. Même sous la pression allemande, les hommes de Kombouaré coulissent bien et ne sont pas trop inquiétés.

bv-penoC’est donc un cadeau hallucinant de l’arbitre de cette rencontre, le Suédois M. Erickson, qui va permettre aux Allemands d’ouvrir la marque. Alors que Sakho tacle en corner très proprement un ballon, l’arbitre y voit un pénalty (50′). Un pur scandale.

Les Parisiens, assommés, subissent alors et les Allemands multiplient les occasions franches de but. Apoula Edel est mis à contribution mais repousse souvent avec classe les tirs des attaquants du Borussia, quand ils sont cadrés…

bv-chantome2En fin de match, Antoine Kombouaré lance Clément à la place d’un Bodmer hors de forme, puis Hoarau à la place d’Erding et enfin Chantôme en lieu et place de Nenê. Et ce sont les deux derniers remplaçants qui vont faire la différence! Hoarau trouve en retrait Chantôme qui frappe en plein lucarne (87′).

Bouton retour en haut de la page