PSG News

Jean-Claude Blanc : « Le projet du Campus PSG peut encore s’améliorer jusqu’à novembre »

Depuis deux mois, le Paris Saint-Germain et Poissy ont organisé plusieurs débats avec les habitants proche du futur Campus PSG. Si Jean-Claude Blanc a exposé les bienfaits environnementaux d’un tel projet dans une interview accordée à Yvelines Première, les riverains semblent de plus en plus convaincus.

« Ce sont des débats très constructifs. Le PSG a décidé de saisir l’autorité publique pour organiser cette concertation, pour porter ce projet, pour le partager, le nourrir et l’améliorer grâce aux idées des uns et des autres. Au-delà de la présentation, la période d’échanges est très intéressante. On a touché l’éducation, l’emploi, l’environnement, la proximité qu’on va créer entre les joueurs et les jeunes qui habitent ici. On a aussi parlé apiculture. On a une qualité d’écoute. C’est facile de faire une bonne présentation mais il faut savoir écouter et partager. »

Le directeur général du PSG a évoqué de nouvelles consultations jusqu’au dépôt du permis de construire en novembre prochain : « Aujourd’hui, on parle plus d’opportunités que de points négatifs. Sachant que le projet du campus PSG va permettre de régler des soucis de transports, de circulation sur certains axes. Grâce à ce projet, on va pouvoir corriger certains choses. Nous allons proposer des opportunités sur le territoire, c’est vraiment positif. La confiance ne s’instaure pas, elle se construit. Ces échanges permettent aux riverains et aux habitants de Poissy de voir qu’ils ont des interlocuteurs qui s’engagent et respectent ce qu’ils disent. Ce projet peut encore s’améliorer et jusqu’au dépôt de permis de construire au mois de novembre prochain, il va se nourrir de ses consultations. » 

L’actuel Camp des Loges va servir à l’équipe féminine et à sa formation confirme Jean-Claude Blanc : « On a bien insisté sur le côté dualité entre St Germain-en-Laye et Poissy. St Germain va accueillir les garçons pour les trois prochaines saisons. La quatrième saison, les féminines vont remplacer les garçons. La filière de formation féminine va venir se substituer à la masculine qui est aujourd’hui à St Germain. Il y a un travail en cours avec l’association PSG qui vont s’entraîner entre Poissy et St Germain aussi. On passe d’une situation avec quatre sites différents en nous re-concentrant sur deux différents : celui de Poissy qui va se développer dans les 36 prochains mois, et celui de St Germain que nous tenons absolument à conserver. »

Bouton retour en haut de la page