fil infos

Kombouaré ne lâchera rien

Kombouaré espère encore retrouver Bisevac et Tiéné

Interrogé par l’Equipe aujourd’hui, le coach du PSG est conscient du courroux présidentiel qui pourrait bientôt s’abattre sur lui. Après trois défaites de suite, Robin Leproux a tapé du poing sur la table et clairement mis le staff sportif devant son obligation de résultats rapides (Antoine Kombouaré menacé ?).

Antoine Kombouaré a bien reçu le message : «Il est dans son rôle de dirigeant, explique l’entraîneur parisien au quotidien sportif. Il tient le discours d’un président qui n’est pas content. Moi, avec le staff et les joueurs, je vais essayer de trouver des solutions. On est ravagés par cette défaite à Sochaux. On vit une période difficile, sans réussite. Toutes nos erreurs se paient cash. Mais c’est vrai, aussi, qu’on ne joue pas à notre niveau.»

Concernant le vent du boulet qu’Antoine Kombouaré a senti passer tout prêt de lui ce week-end, le coach se veut fataliste : «Je connais la règle dans ce milieu pour les entraîneurs. Mais la seule chose qui m’intéresse aujourd’hui, c’est le travail, le terrain. Ce matin (hier), avec le staff, on a parlé des entraînements à venir, de tactique, de physique, de mental. Il va falloir chasser les doutes, même s’il ne faut pas non plus dramatiser : on n’en est qu’à la quatrième journée et on s’est qualifiés pour la Ligue Europa.»

Quoi qu’il en soit, le kanak est prêt à se battre, fut-ce pour un dernier tour d’honneur ? «Je ne lâche pas. Je sais qu’on a un bon groupe et qu’on va se relever, prévoit Kombouaré. Je serais inquiet si je ne voyais pas certains efforts de replacement, par exemple. Mais il faut redonner aux joueurs le goût des duels. Il faut surtout qu’ils ne perdent pas confiance. Qu’ils croient en eux ! Après, le foot ne sera jamais une science exacte. On l’a bien vu contre Bordeaux (1-2)…»


Bouton retour en haut de la page