PSG News

La revue de presse PSG

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce jeudi 1er janvier 2015.

“Le stage du PSG au Maroc fut studieux, mais les absences de Lavezzi et Cavani ont placé Laurent Blanc dans une situation inconfortable au moment où il réclamait plus de rigueur. En 2015, la première affaire qu’il aura à régler n’est pas sportive, estime L’EquipeDans leur entourage, on affirme qu’ils avaient obtenu l’autorisation de rentrer en France le 2 janvier. Ils sont justement attendus demain, au Camp des Loges, pour reprendre l’entraînement et fournir des explications sur leur retard. Tous deux accréditent néanmoins la thèse d’un groupe pollué épisodiquement par les caprices ou le vague à l’âme de certains et dont l’intérêt particulier prime encore sur celui du club. Cette affaire concerne surtout des garçons dont le rendement est décevant cette saison et alimente des rumeurs supplémentaires à l’approche du mercato d’hiver, même si aucun départ ne semble à l’ordre du jour. Néanmoins, sur ce dossier, Nasser al-Khelaïfi, le président parisien, a confié à son entraîneur la responsabilité des décisions à prendre. Après avoir décrété la fin des privilèges et affirmé plus de fermeté dans la conduite de son groupe, des sanctions sportives apparaissent inévitables sauf à ce que les deux retardataires fournissent des justifications valables. Des premières décisions de Laurent Blanc naîtra le ton imprimé à ce PSG version 2015. Et on saura alors si ses déclarations n’étaient que des effets d’annonce ou de véritables bonnes résolutions.”

“Même s’ils n’ont pas trop commenté ce problème pendant leur séjour marocain, les joueurs parisiens guettent la réaction du club face à ce manquement, estime Le Parisien. Certains ne comprennent pas pourquoi tout le monde au club n’est pas logé à la même enseigne. D’autant que Pastore s’est, lui, démené pour rejoindre le Maroc après avoir manqué son vol le dimanche à la suite des difficultés climatiques. Une trop grande clémence envers Cavani et Lavezzi ne serait pas comprise. Au-delà d’une sanction financière, c’est avec une mesure sportive que Blanc a l’occasion d’envoyer un message fort. Le vestiaire parisien a besoin qu’on lui fixe un cap clair.”

“Les cartes peuvent-elles vraiment être rebattues au PSG ? se demande l’AFPLes statuts les plus menacés sont évidemment ceux de Cavani et Lavezzi. Cette première entorse à la rigueur nouvellement imposée par Blanc alourdit leurs dossiers. (…) Thiago Motta est un autre cadre dont le rendement est très insuffisant. Lui aussi doit faire plus en match et envoyer quelques messages positifs. Lors d’un entraînement à Marrakech, son désintérêt absolu pour la séance d’étirements à laquelle se livraient tous ses équipiers n’allait ainsi pas vraiment dans le sens de la fin des privilèges. (…) Lucas a déjà dépassé Lavezzi et apparaît désormais comme un titulaire. Mais le mal-être de l’Argentin et de Cavani peut lui permettre d’affermir encore son statut. Pour Marquinhos, la situation est plus compliquée mais si le creux de Thiago Silva devait se prolonger, il serait un recours. Cabaye a lui une petite carte à jouer. Motta, en méforme, s’est en plus blessé. Il pourrait en profiter pour se montrer un peu plus. Lucas Digne aussi a semblé bien contre l’Inter. Décevant, le jeune Bleu est confronté à la dure concurrence de l’irréprochable Maxwell. (…) Il a des passe-droits et il les conservera. Ibrahimovic est à l’abri de la reprise en main annoncée par Blanc, d’autant que sa rigueur et son professionnalisme ne font aucun doute. A Marrakech, il a travaillé dur s’il est épargné par son corps il pourrait être l’homme de 2015.”

Bouton retour en haut de la page