PSG News

La revue de presse PSG

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce mardi 10 mars 2015.

“Comme prévu, Thiago Motta devrait bien être titulaire, demain, face à Chelsea. Le milieu parisien s’est entraîné, hier matin, avec ses équipiers : il a participé à des toros sans ressentir visiblement de douleurs à son mollet. Yohan Cabaye sera lui aussi dans le groupe qui part pour Londres aujourd’hui, rapporte L’Equipe. Marquinhos devrait être préféré à Van der Wiel à droite de la défense, alors que Thiago Silva sera associé à David Luiz. L’équipe probable : Sirigu – Marquinhos, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell – Verratti, Thiago Motta, Matuidi – Pastore, Ibrahimovic, Cavani. (…) Les Blues s’entraîneront une dernière fois à Cobham, aujourd’hui à midi. Victime d’une légère entorse à une cheville lors de la célébration de la Coupe de la Ligue le 1er mars, Nemanja Matic a repris avec ses coéquipiers. La logique voudrait que le Serbe soit épaulé par Ramires dans l’entrejeu, Willian ayant de grandes chances de reprendre sa place côté droit. Néanmoins, le maintien de Kurt Zouma, aligné devant la défense depuis deux rencontres, n’est pas à écarter. Il ne faut pas s’attendre à voir la formation de José Mourinho se lancer à l’abordage du but parisien. Par ailleurs, le match retour a déjà commencé. Comme l’an passé, le Portugais donnera sa conférence de presse à 20 heures… après Laurent Blanc. Pour avoir le dernier mot, bien sûr. L’équipe probable : Courtois – Ivanovic, Cahill, Terry, Azpilicueta – Ramires ou Zouma, Matic – Willian ou Ramires, Fabregas, Hazard – Diego Costa.”

“Zlatan Ibrahimovic serait donc un génie qui ne marque pas dans les grands matchs, écrit Le ParisienMercredi, l’excuse de la fatigue ou de la blessure ne tiendra pas. Ibrahimovic revient en forme au moment opportun. Evidemment, imaginer qu’Ibra ne serait plus le même joueur quand le niveau monte n’a pas de sens. C’est d’ailleurs avec le PSG qu’il a quasiment inscrit la moitié de ses 7 buts lors des matchs guillotines (1 contre Barcelone, 2 contre le Bayer Leverkusen), signe que ce blocage renvoie davantage à un passé lointain.”

“Ce ne sont pas un, mais deux joueurs de Chelsea qui auraient pu rejoindre Paris lors du dernier mercato estival, peut-on également lire dans le quotidien francilien. Après David Luiz acheté environ 50 M€, le PSG avait pensé à s’attacher les services de César Azpilicueta pour doubler le poste de latéral droit. Paris était prêt à débourser entre 10 et 12 M€ pour le transfert de l’international espagnol, qui émarge à 3 M€ net par an. Olivier Létang, le directeur sportif adjoint, avait même sondé les dirigeants des Blues. Ceux-ci ont tout de suite fermé la porte. Finalement, le PSG a privilégié le recrutement en prêt avec option d’achat de Serge Aurier.”

“L’ordre et le progrès. La devise du Brésil, présente sur le drapeau vert, jaune et bleu, s’applique aussi au début d’année de l’arrière-garde parisienne, publie l’AFP. L’ordre, c’est d’abord celui que Thiago Silva a remis dans son jeu après des mois de doutes et de douleurs, entre le naufrage de la Seleçao au Mondial l’été dernier et sa blessure à la cuisse en août. En difficulté lors des premières semaines après son retour, l’ancien Milanais est monté en puissance en 2015, au point de redevenir depuis quelques matches O Monstro. Face à Chelsea, il a une revanche à prendre. La saison dernière, il avait concédé un penalty à l’aller avant de décevoir à Stamford Bridge, où il avait beaucoup subi. L’ordre, c’est aussi celui que fait régner Maxwell sur son flanc gauche. Modèle de constance et de régularité, le latéral a repoussé sans aucune difficulté la concurrence de Digne et devrait prochainement prolonger son contrat avec le PSG. Le progrès, ou plutôt les progrès, ce sont David Luiz et Marquinhos, les autres Brésiliens de la défense, qui les symbolisent. Face à Chelsea, David Luiz arrive en pleine forme. Mais les plus gros progrès sont sans doute ceux de Marquinhos qui, à 20 ans, réussit une saison de premier plan. Souvent remplaçant après le retour de Thiago Silva, il a trouvé la solution en se plaçant à côté d’eux, au poste de latéral droit, où il semble avoir pris le dessus sur Van der Wiel. L’ancien de l’AS Rome fait figure de talisman avec une formidable série de 30 matches sans défaite cette saison. Si Paris veut valider ses progrès sur la scène européenne, la série de Marquinhos ne doit pas s’interrompre à Londres.”

Bouton retour en haut de la page