PSG News

La revue de presse PSG

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce dimanche 15 mars 2015.

“Le souffle de l’émotion londonienne à peine estompé, Paris s’est envolé vers Bordeaux, hier en fin d’après-midi, et risque de passer de la Ligue des champions à la Ligue 1 comme on descendrait d’un nuage, prévient L’EquipeMercredi, certains Parisiens ont parcouru plus de quatorze kilomètres, avec des courses à haute intensité. C’est le cas de Cavani (14,78 km), Thiago Motta (14,70 km), Pastore (14,66 m), ou encore Marquinhos (14,37 km). Si le défenseur brésilien, la cuisse chancelante, est laissé au repos aujourd’hui, Blanc pourrait être tenté d’en ménager d’autres au coup d’envoi, comme Motta ou Verratti (mollet), resté aux soins hier après-midi, et d’intégrer des joueurs comme Cabaye, Van der Wiel ou Lavezzi, qui auront envie de prouver qu’ils peuvent être de la partie, en quarts de finale.”

“En dépit du communiqué de la FFF renonçant à déplacer la date de la demi-finale de Coupe de France entre Paris et Saint -Étienne, le club de la capitale espère encore faire bouger les lignes, ajoute le quotidien sportif.  Deux dates avaient été proposées par le PSG, en mai, dans l’hypothèse où le club prolongerait l’aventure en C1. La FFF les a repoussées. Du côté de la LFP et de la FFF, on avance que les calendriers ont été votés par les clubs professionnels. Seulement, au moment du vote, ni le PSG, ni Monaco, les deux équipes qualifiées directement en C1, n’avaient de représentants au conseil d’administration de la Ligue.”

“A l’heure où Paris va se trouver confronté à un calendrier démentiel et inextricable, Zlatan a une revanche à prendre sur lui-même et une empreinte à poser, de nouveau, sur le cours de l’histoire. Les ambitions des champions de France ne peuvent se concrétiser sans des performances immenses de leur joueur le plus emblématique. Cet après-midi à Bordeaux, à la pointe d’une équipe largement remaniée en raison des corps mâchés par l’intense bataille de Stamford Bridge, il sera attendu. Pour mettre la pression sur les deux Olympiques, opposés quelques heures plus tard dans un sommet électrique, mais également pour guider un groupe encore en lice sur tous les tableaux” estime Le Parisien.

“L’exemple à suivre pour l’exploit, c’est… le PSG, lance Sud Ouest. Après l’hommage, mérité, ils vont devoir briser la glace cet après-midi pour ce 40e et dernier (en Ligue 1) Bordeaux – Paris Saint-Germain de l’histoire du stade Chaban-Delmas – à guichets fermés avant l’exploit de Londres, l’un des derniers grands moments d’émotion avant le déménagement le 23 mai. (…) Willy Sagnol leur a dit, en rigolant, qu’ils devront être meilleurs que Chelsea pour espérer battre Paris. Vu comme ça, bien sûr, la marche est plutôt haute. Ce que l’entraîneur bordelais voulait surtout leur faire comprendre, c’est que l’exploit ne pourra passer que par un match parfait partout, y compris quelques litres de vaillance, comme les Parisiens ont su le faire à dix contre onze et à un autre niveau mercredi soir. (…) Pour se rassurer, les Bordelais peuvent quand même s’appuyer sur leur série en cours de sept journées sans défaite (quatre nuls et trois victoires), même tirée par les cheveux comme samedi dernier à Caen.”

Bouton retour en haut de la page