OpinionPSG News

Ménès : “Aucune raison que le cas Ibrahimovic soit géré d’une façon différente”

Ce n’est pas parce que l’attaquant suédois du PSG se nomme Zlatan Ibrahimovic qu’il doit être traité différemment, dans un sens comme dans l’autre. Tel est le message du jour de Pierre Ménès.

“On le sait, on ne prête qu’aux riches. Et en France, chaque geste de Zlatan Ibrahimovic est disséqué, dépecé et décortiqué sous tous les angles possibles pendant des heures, voire des journées entières. Lorsque le grand attaquant suédois est hors de forme et mou sur le terrain, personne ne manque de dénoncer son absence de motivation tout en regrettant la disparation de sa colère. Quand il retrouve du jus, on s’offusque de ses excès, constate le journaliste dans Direct Matin. Hier, la France du football attendait impatiemment de savoir si le grand méchant Zlatan allait être convoqué par la commission de discipline pour ce geste, dans un vaste mouvement de délation assez nauséabondEt dans cet exercice, le dénommé Alaixys Romao, grande tondeuse à gazon de notre cher championnat a même eu le culot de réclamer des sanctions à l’encontre du n° 10 parisien. Comme on a l’habitude de dire, c’est le camembert qui dit au maroilles : Tu pues ! Il n’y a absolument aucune raison que le cas de Zlatan Ibrahimovic soit géré d’une façon différente de celui d’un autre joueur. Mais cependant, cette remarque s’applique dans les deux sens.”

Bouton retour en haut de la page