Ligue 1PSG News

Nasser al-Khelaïfi “attendu au tournant par certains de ses collègues présidents” (L’E)

L’appel d’offres (AO) de la Ligue de football professionnel (LFP) pour réattribuer les droits télé sur la L1 et la L2 abandonnés par Mediapro ayant fait chou blanc, Vincent Labrune doit trouver des alternatives. Possiblement avec Canal Plus et beIN Sports qui n’ont pas participé à l’AO. Le diffuseur historique du championnat de France exploite toujours le lot 3 à 332 millions d’euros pour diffuser deux matches par semaine. Un lot récupéré auprès de beIN Sports que Canal Plus veut rendre pour tout remettre à zéro. Dans cette perspective, le média dirigé par Maxime Saada a judiciarisé son action devant le tribunal de commerce de Paris et l’Autorité de la concurrence. Et il refuse le gré à gré, exigeant un nouvel appel d’offres complet.

Dans ce contexte, la journée de demain sera particulière. Le média beIN Sports doit régler l’échéance du 5 février pour son lot 3 (56,4 M€ HT) avec l’argent que lui verse Canal Plus. Mais si la chaîne cryptée ne paie pas… que fera beIN Sports ? Nasser al-Khelaïfi, président du PSG et de beIN Media Group, “mis pour l’instant officiellement à l’écart des discussions pour éviter tout conflit d’intérêts, est attendu au tournant par certains de ses collègues présidents”, rapporte L’Equipe. “Comment beIN peut-il prendre le risque d’un immense problème d’image en suivant Canal+, à moins de deux ans de la Coupe du monde au Qatar ?” confie un président au journal sportif. En attendant, un accord a été trouvé pour un match, un seul. Canal Plus co-diffusera avec la chaîne Téléfoot le OM-PSG dimanche soir (21h). Il aurait payé 3M€ pour cela. Pour le reste, il faudra encore attendre pour savoir ce qui sortira du sac de nœuds. Une situation bien inconfortable pour Vincent, Maxime, Yousef, Nasser et les autres.

Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
Bouton retour en haut de la page