Champions LeaguePSG News

Questions pour un onze du PSG à Stamford Bridge

Laurent Blanc “n’est pas loin” d’avoir son onze de départ londonien pour mercredi, c’est la formule utilisée par le technicien gardois. Pas loin ? Par précaution déjà. Le PSG n’est jamais à l’abri de rien, une blessure peut intervenir par exemple. Mais des questions techniques se posent. Elles reposent en premier lieu sur le niveau physique de Thiago Motta. L’international italien est-il en capacité de supporter l’intensité d’un combat face à Chelsea après trois semaines d’arrêt et une titularisation face à Lens ? Hier, Motta a montré qu’il pouvait donner du rythme au jeu, qu’il pouvait l’éclairer comme à ses meilleures heures. Ce garant du jeu, expérimenté comme pas deux, est une bonne alternative. Mais sa capacité à tenir 95 minutes ou plus pose question.

D’autant Plus que David Luiz est en pleine forme, au milieu comme en défense. Et il n’y en a qu’un. Donc il faudra choisir, aussi par rapport aux conséquences directes. David Luiz en défense, c’est la possibilité de décaler Marquinhos à droite, à la place d’un Gregory van der Wiel décevant ces derniers temps. Pourtant, on se souvient aussi qu’à l’aller, le néerlandais avait bien contré Eden Hazard, souvent aidé par Marquinhos justement en seconde lame. David Luiz au milieu de terrain, c’est apporter plus de punch et de percussion. Mais c’est un peu moins technique et moins clairvoyant que Thiago Motta, qui a pour autre atout la capacité à faire briller encore plus Marco Verratti.

Une autre question est l’exploitation des côtés. Il y a le schéma avec des faux ailiers en 4-3-3, Edinson Cavani à gauche par exemple, et Javier Pastore à droite (puisque el Flaco semble favori pour une titularisation) ou le 4-4-2 en losange. Cette question détermine une priorité, garder l’équilibre en surveillant bien la largeur défensivement, ou densifier l’entre-jeu avec un quatrième élément, Javier Pastore, et presque un cinquième, puisque Zlatan Ibrahimovic décroche… sauf s’il sert de pont d’appui comme à l’aller. Dans cette dernière hypothèse, Edinson Cavani est plus libre de ses mouvements, et plus responsabilisé défensivement, à droite comme à gauche.

A priori, le PSG à Stamford Bridge ressemblera à ceci : Sirigu – Marquinhos, T.Silva, D.Luiz, Maxwell – Verratti, Motta, Matuidi – Pastore – Ibrahimovic, Cavani, ou à cela : Sirigu – van der Wiel, Marquinhos, T.Silva,  Maxwell – Verratti, D.Luiz, Matuidi – Pastore, Ibrahimovic, Cavani.

Bouton retour en haut de la page