PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Angers, Ligue 1, jeu, notes

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 17 janvier 2021, lendemain de victoire 1-0 à Angers, grâce à une reprise de volée victorieuse de Layvin Kurzawa.

“Layvin Kurzawa a libéré le PSG, longtemps englué, et permet au club de la capitale de s’emparer provisoirement de la tête du classement, trois jours après avoir remporté le Trophée des champions”, écrit l’AFP. “Après une première mi-temps poussive et plusieurs occasions manquées notamment par Mbappé et Neymar, Kurzawa a offert au PSG le but de la victoire d’une reprise du gauche (70e). Le leadership des Parisiens, privés de leur entraîneur positif au Covid-19, pourrait toutefois être de courte durée : Lyon, seulement deux points derrière, pourrait repasser devant en cas de victoire face à Metz (21h).”

“Pour que Mauricio Pochettino, resté à l’isolement après un test positif au Covid, n’en rate ni le goût ni l’odeur, les Parisiens ont livré un match sans saveur. N’y tenant plus, Kurzawa s’est offert une sucrerie au bout de 70 minutes : une volée du tibia sur un centre dévié de Florenzi”, commente un JDD tranchant. “Dix minutes plus tard, Mbappé est sorti circonspect, après un quatrième match sans but. Qui sait si la maladie n’affecte pas un autre sens : celui du but.”

Du côté de L’Equipe, neuvième jour sans journal papier en raison d’un mouvement social. Une réunion aura lieu demain. En attendant on trouve tout de même des notes pour les joueurs du PSG sur le site du média sportif.

  • Les notes de L’Equipe : Navas : 7. Florenzi : 5. Marquinhos : 6. Diallo : 6. Kurzawa : 6. Paredes : 6. Verratti : 5. Di Maria : 4. Neymar : 4. Kean : 3. Mbappé : 3.
  • Les notes du Parisien : Navas : 7,5. Florenzi : 6. Marquinhos : 6. Diallo : 6,5. Kurzawa : 6,5. Paredes : 6,5. Verratti : 6. Di Maria : 3,5. Neymar : 4. Kean : 3. Mbappé : 3,5.

Le PSG de Mauricio Pochettino est sur “une mise sur orbite patiente mais plutôt réussie. Au moins en termes comptables, juge Le Parisien. “Une nouvelle méthodologie se met en place et chaque sortie renseigne sur la suite ou ce qu’on en perçoit. Par exemple, si l’on en reste au contenu et pas seulement au résultat. Paris s’est imposé mais a galéré, a piétiné avant que Kurzawa, que plus personne n’attendait, ne donne la victoire d’une reprise de volée incroyablement soyeuse de l’extérieur du gauche. La réaction surprise de ses partenaires racontait autant leur admiration que leur stupeur, comme un cadeau inespéré. […] La bonne nouvelle, qu’il faut bien chercher quand même, réside dans le fait que l’équipe a sans cesse cherché la construction et non l’exploit individuel. Elle a tenté de construire. Ainsi, le PSG se déconstruit-il peut-être après la tactique minimaliste de Tuchel — donner le ballon à Neymar et voir — pour essayer de redevenir une équipe de football. C’est ce que l’on a cru voir, à moins qu’il ne s’agisse d’un espoir ou d’une obsession intime.”

Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
Bouton retour en haut de la page