Ligue 1PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Bordeaux, Rafinha, Ben Arfa, absences…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mercredi 3 mars 2021, jour de match à Bordeaux contre les Girondins (28e journée de Ligue 1) alors que Lille reçoit Marseille, Lyon le Stade Rennais et que Monaco voyage à Strasbourg. Le champion de France en titre devra prendre trois points au Matmut-Atlantique sans Neymar, Verratti, Di Maria, Florenzi, Bernat (reprise) ni Mbappé (suspendu). Soit six titulaires en puissance. Icardi, Kean, Draxler, Sarabia et Rafinha devront faire oublier ces défections qui touchent essentiellement l’attaque Rouge & Bleu.

Rafinha, il en est justement question dans L’Equipe avant ce Bordeaux-PSG : “Par sa qualité de passe et son volume de jeu, le milieu brésilien montre qu’il n’est pas seulement le remplaçant des remplaçants”, lit-on. “La titularisation de Rafinha à Dijon (4-0), samedi, sa première sous l’ère Pochettino, a livré un indice de son potentiel. Positionné dans un rôle de meneur de jeu, il a récupéré 13 ballons sur les 93 touchés, en a perdu 13, il a parcouru 10,7 km, offert une passe décisive mais n’a pas tiré une seule fois. Il s’agit là d’un échantillon assez représentatif de ce qu’il peut proposer. En substance, Rafinha est un joueur avec un gros volume de course, disponible, qui aime toucher le ballon, prend des risques dans ses passes – ce qui suppose du déchet – et manque un peu de puissance.”

Sud Ouest pointe une donnée bonne à connaître au sujet des Girondins de Bordeaux : “Ils s’enlisent au moindre grain de sable. En effet, les Girondins n’ont pas pris le moindre point après avoir concédé l’ouverture du score. Un problème de « caractère », selon Jean-Louis Gasset. Mais pas seulement.”

Sabaly, Adli, Ben Arfa… outre la direction girondine, le PSG va croiser quelques vieilles connaissances ce soir sur la pelouse. “Arrivé à Bordeaux tel un sauveur, qu’il a été durant l’automne, Hatem Ben Arfa a visiblement perdu le fil cet hiver, entre méforme persistante et prestations teintées d’individualisme, qui ont fortement crispé le vestiaire girondin, en crise avant de recevoir mercredi le PSG“, écrit l’AFP. “A l’ambiance pesante depuis des mois en coulisses avec des comptes dans le rouge, un président décrié et une image dégradée, s’est invitée une crise sportive en l’espace d’un mois (5 défaites et un nul en L1) qui commence à inquiéter, d’autant que le barragiste n’est plus qu’à 8 points. C’est dans ce contexte qu’est attendue la résurgence de Ben Arfa, 33 ans, que son entourage dit heureux en Gironde et prêt à s’engager au-delà de la fin de son contrat en juin. Les retrouvailles avec le PSG son ancien club peut sonner le réveil du natif de Clamart.”

“Sans trois Fantastiques, est-ce merveilleux ?” se demande Le Parisien au sujet de l’équipe du PSG ce soir. “Neymar encore en individuel, Di Maria en phase de reprise, Mbappé suspendu, les Parisiens se présentent sans vraie star devant Bordeaux, amputés de 75% de leurs supposés Fantastiques. Verratti touché au pied, l’équipe de Pochettino flirte même avec la banalité, la sienne, pas celle d’une équipe de L1. Même pour le Championnat de France, la troupe demeure puissante et au-dessus des autres techniquement, avec des champions du monde (Kimpembe, Draxler), des internationaux titulaires (Navas, Marquinhos) et des seconds rôles qui possèdent tous un truc : Rafinha, le sens de la passe ; Icardi, celui du but. Et puis il y a aussi Kean, quatre buts lors de ses cinq dernières sorties. […] Il y a un championnat à gagner et, dans l’immédiat, un pacte à respecter. Ce n’est que l’épisode 2, après l’entrée réussie à Dijon. Les plates-formes peuvent se rhabiller : c’est la meilleure série de l’année.”

Bouton retour en haut de la page