PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Mbappé, Messi, mercato, FPF, pistes…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 6 mai 2021 dans la presse hexagonale : Kylian Mbappé pour commencer puisque la campagne européenne s’est achevée et qu’il faut maintenant dessiner la prochaine saison (même s’il reste des échéances nationales). “L’élimination ne change pas grand-chose à la situation de l’attaquant, en pourparlers pour prolonger son contrat“, constate L’Equipe. “L’une de ses interrogations, partagée par Neymar, porte sur la densité et l’homogénéité de l’effectif. Les limites ou faiblesses – selon les cas – des latéraux et au milieu de terrain n’ont pas dû le rassurer. Pas plus que le fonds de jeu et la force collective affichés par Manchester City, lesquels ont souligné par contraste les lacunes parisiennes en la matière”, peut-on lire. “Dans l’hypothèse où l’un de ses courtisans passerait à l’offensive ces prochaines semaines et parviendrait à le séduire, il n’ira pas au clash pour réclamer son départ comme Neymar à l’été 2019. Un Neymar dont la situation contractuelle tarde également à trouver son dénouement, ralenti par les gesticulations du Barça. Dans le dossier de la star brésilienne aussi, la déception face à City a peut-être coûté quelques points au PSG dans la colonne des pour et des contre.”

Le PSG va donc entrer en chantier. Et malgré un déficit de plus de 200M€ pour l’exercice, le fairplay financier (FPF) ne sera pas un problème puisque l’UEFA s’est adaptée à la crise sanitaire et économique. Toutefois, dans ce contexte, “Leonardo ne disposera pas d’une enveloppe de recrutement très généreuse pour renforcer l’équipe, qui en a pourtant besoin”, tempère L’Equipe. “En un mot, pour se donner plus de largesses pour recruter, le directeur sportif va devoir s’auto-alimenter, si l’on peut dire, en faisant partir des éléments du vestiaire qui possèdent une cote sur le marché des transferts (Kehrer, Diallo, Kurzawa, Paredes, Herrera, Icardi).”

“La défaite contre City rappelle bien que limiter le mercato à Neymar et Mbappé serait une erreur, commente l’AFP. C’est sur toutes les lignes que Leonardo va devoir trouver du renfort, dans un contexte financier compliqué par la pandémie. En attendant, il reste deux semaines et demie de compétition, qui vont se révéler cruciales. Paris doit gagner le championnat et la Coupe de France, deux titres dont il est le tenant, pour sauver le bilan de sa saison. “La remobilisation, c’est la première chose dont on a parlé dans le vestiaire, a lancé Leonardo . Il faut garder la concentration, c’est difficile, mais on sort d’ici avec la conscience d’avoir un grand groupe.” La prochaine «finale» est prévue dimanche à Rennes, qui prétend à une place européenne. Sans Mbappé, suspendu, le PSG doit réagir et espérer que sa dynamique ne s’est pas brisée sous les averses de Manchester.”

Le Parisien parle de “plan de relance du PSG”. “Une star mondiale, un milieu et un latéral droit sont pistés l’été prochain”, lit-on. Lionel Messi qui est en fin de contrat avec le FC Barcelone ? “Il se prononcera sur la suite de sa carrière fin mai ou début juin, explique le quotidien. Selon toutes vraisemblances, il donne sa priorité au club catalan mais pas à n’importe quel prix. Les nouveaux dirigeants du Barça épluchent les comptes et donc les trous pour savoir jusqu’où ils peuvent aller dans leur proposition de prolongation. En attendant, le contact entre le clan du joueur et le PSG est constant. D’autant plus que selon les informations du Parisien, le club francilien a dessiné les contours du PSG 2021-2022 avec Lionel Messi dans ses négociations avec des joueurs. “Les dirigeants parisiens présentent même une équipe où Messi serait associé et à Neymar et à Mbappé, si le champion du monde décidait de rester. […] Sportivement, une attaque Messi-Mbappé-Neymar réunirait évidemment la crème absolue. En termes de retombées marketing, l’intérêt est également vite compris avec un PSG qui exploserait les chiffres de vente de produits dérivés.” En cas de départ de Mbappé, son transfert rapporterait énormément d’argent, “de quoi rebâtir des secteurs où il manque du talent”. Parmi les pistes, Eduardo Camavinga (18 ans) qui a un an de contrat à Rennes. Mais aussi Serge Aurier qui a un an de contrat à Tottenham. Ou encore Mohamed Salah (deux années de contrat à Liverpool) en tant que “plan B si Mbappé devait partir.”

Bouton retour en haut de la page