PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Mbappé, Neymar, Verratti, latéraux, UWCL…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce lundi 26 avril 2021, au terme d’un week-end de L1 qui a vu Lyon perdre trois points sur Lille, Paris et Monaco, et à J-2 avant la réception de Manchester City (demi-finale aller de l’UCL) : une infirmerie vide à l’exception de Juan Bernat.

“Verratti milieu avancé, Neymar ailier gauche, Mbappé avant-centre : à Metz, Pochettino a inauguré une formule attendue. À revoir”, commente L’Equipe. “Aligner «Petit Hibou» un cran plus haut, permet de s’appuyer sur son abattage. Sa performance au Camp Nou est une référence en la matière. Grâce à son activité et sa plus-value technique, il peut garantir l’équilibre et assurer à lui seul la liaison défense-attaque. […] Neymar et Verratti ont essentiellement circulé sur le flanc gauche mais ce que les heatmaps ne disent pas, c’est qu’ils ont bien coulissé pour ne pas se marcher dessus, l’Italien semblant se caler sur son coéquipier, qui se recentrait régulièrement. Sur les phases défensives, après avoir œuvré au contre-pressing, Verratti redescendait et se désaxait en milieu gauche, soulageant le Brésilien dans son repli. À la récupération, il se replaçait plus haut et proposait toujours une solution à la relance.” Autres choix à réaliser, l’arrière-garde. “Si l’identité de la meilleure charnière parisienne coule de source (Marquinhos-Kimpembe), les interrogations sur les côtés n’ont pas été levées à Metz“, souligne le journal sportif. D’autant plus qu’en face il y aura la vitesse de Raheem Sterling, la vivacité de Phil Foden, ou encore le brio de Riyad Mahrez. Colin Dagba, “avec son centre de gravité plus bas et des premiers appuis plus rapides, semble celui qui répond le mieux aux critères de fiabilité défensive. Il est plus «défenseur» dans l’âme que Florenzi, tacle plus, se relève plus vite, intercepte plus de ballons. Mais l’Italien, plus expérimenté au très haut niveau, est plus habile balle au pied.A gauche, c’est Abdou Diallo “qui a fait la meilleure impression, même s’il ne déborde ni ne centre quasiment jamais.”

Le Parisien souligne le “retour gagnant” de Marco Verratti : “Joueur de champ à avoir touché le plus de ballons (127), à avoir été le plus juste techniquement (90% de passes réussies) et à avoir fait le plus circuler le ballon dans le camp adverse, Verratti a également été le plus actif sur le plan défensif à Metz. “La surprise est aussi venue de sa capacité à avaler les kilomètres et à répéter les efforts comme si de rien n’était.

Hier, le PSG au féminin s’est fait accrocher à domicile (1-1) par une “séduisante équipe du FC Barcelone” en demi-finale de Ligue des champions. “Ce qui complique sa tâche avant la manche retour dans une semaine en Espagne”, écrit l’AFP. “Avoir fait chuter au tour précédent l’ogre OL, quintuple tenant du titre, n’offre pas un billet direct pour Göteborg, lieu de la finale prévue le 16 mai. Les Espagnoles l’ont rappelé aux Parisiennes lors d’un sommet ultra disputé à Saint-Germain-en-Laye. Les deux équipes ont mené un véritable combat, sur la pelouse et en tribunes avec des cris d’encouragements et de colère, parfois, au gré des tacles, tampons et gestes d’humeur qui ont parsemé la rencontre. Le retour, dimanche prochain à Barcelone, promet d’être intense.

Le journal Le Parisien estime que “pour atteindre le haut de la montagne, il faudra encore s’améliorer. […] Merci à Chris Endler et ses gants en or, décisifs à cinq reprises (9e, 35e, 36e, 53e, 68e) face aux Catalanes. Mais même la meilleure gardienne du monde peut se tromper, comme sur le but barcelonais (13e), signé Hermoso, où elle ne maîtrise pas sa sortie. «Elle nous assure de rester en course pour la qualification», retient Echouafni, à raison. Si la gardienne chilienne a eu autant de travail, c’est aussi à cause d’une équipe parisienne moins sereine face à la possession et au pressing intense mis en place par cette équipe à «l’ADN Barça». Comme chez les hommes, les Blaugrana manient la balle comme personne. […] Rendez-vous dimanche prochain au Mini Estadi Johan Cruyff pour le retour. Un bien plus joli décor pour viser une finale de Ligue des champions.”

Bouton retour en haut de la page