PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : OL, L1, Mbappé, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce lundi 22 mars 2021, lendemain de victoire 4-2 à Lyon, synonyme de première place au classement de la Ligue 1 à la différence de buts, devant Lille, défait 1-2 par les Crocodiles de Nîmes.

“Humiliation pour les uns; supériorité écrasante pour les, autres. Dimanche béni pour le PSG, qui ne pouvait espérer mieux qu’un succès nîmois (1-2) à Lille avant d’aller croquer Lyon (2-4) sur sa pelouse en fin de soirée”, constate l’AFP. “Alors qu’ils auraient pu dire quasi-adieu au titre en se voyant décrochés de six points, voilà à l’inverse les Parisiens totalement relancés dans la course, coiffés de la nouvelle couronne de leader. Avec ce message terrible: le printemps venu, Paris redevient la machine à broyer de L1. […] De quoi bien préparer le duel face au Bayern Munich en Ligue des Champions.”

“Le seigneur a repris son château”, commente La Dépêche. “Le PSG a retrouvé les commandes de la Ligue 1 en surclassant Lyon (4-2) chez lui, profitant du faux-pas de Lille, hier. Paris a réussi un gros match au meilleur moment, pour doubler Lille à la différence de but (63 points, +46 contre +32), le leader s’étant laissé surprendre chez lui par Nîmes (2-1) un peu plus tôt. Boosté par un super Kylian Mbappé, auteur d’un doublé, Paris était trop fort dimanche soir pour l’OL.”

“L’OL s’est révolté trop tard contre le PSG”, juge Le Progrès… de Lyon. “Contrairement au match aller gagné avec brio au Parc (1-0), l’OL s’est pris un sacré retour.”

“Et à la fin, il est bien possible que ce soit encore le PSG qui gagne, écrit L’Equipe, parce qu’il lui suffira de jouer ainsi qu’il l’a fait hier soir pour décourager la concurrence, rappeler qui est le patron, et s’avancer vers un nouveau titre de champion de France. […] La théorie selon laquelle le PSG choisit ses matches, dans une saison française à sept défaites, déjà, a repris une considérable consistance, hier soir, au fil d’un sommet qu’il a écrasé de toute sa puissance, pendant longtemps, menant 4-0 en fumant la pipe, donc, avant de perdre sa maîtrise et de demander à Navas de sauver une balle de 4-3 face à Slimani (83e). Ce n’est pas le genre de choses qui devrait arriver dans une équipe qui serait capable de rester sérieuse et cruelle jusqu’au bout, mais Mbappé était sorti, légèrement touché à la cheville (70e), remplacé par Neymar enfin de retour, et le PSG n’est pas le même sans lui. […] Pochettino a remporté sa plus belle victoire en L1. Son équipe a marché sur Lyon en envoyant le message qu’elle avait l’intention de marcher à nouveau sur le Championnat de France. Bien sûr, si le PSG est capable d’une telle démonstration de force, c’est qu’il lui arrive de se moquer du monde, à l’occasion, dans quelques soirées qui ne l’intéressent guère. Mais soudain, c’est étrange, il n’y a plus qu’un favori au titre, et c’est le même que d’habitude.”

  • Les notes de L’Equipe pour le PSG : Navas : 7 / Florenzi : 6 / Marquinhos : 8 / Kimpembe : 7 / Diallo : 7 / Gueye : 7 / Danilo : 7 / Di Maria : 7 / Verratti : 8 / Mbappé : 8 / Kean : 7
  • Les notes du journal Le Parisien : Navas : 6 / Florenzi : 5 / Marquinhos : 7 / Kimpembe : 7 / Diallo : 7 / Gueye : 7 / Danilo : 7 / Di Maria : 7 / Verratti : 8,5 / Mbappé : 8,5 / Kean : 6,5

Avec pour titre un “retour de la force”, Le Parisien est très Star Wars. “Impressionnant et dans les mêmes dispositions qu’à Barcelone, le PSG a laminé Lyon chez lui grâce notamment à un Mbappé des grands soirs, souligne Dominique Sévérac. “Le patron vous salue bien ! Il n’a eu besoin de personne pour sa démonstration colossale à Lyon, éparpillé aux quatre coins du Rhône, ramené à sa condition d’éternel prétendant à qui il en manque trop pour renverser la monarchie parisienne. Le roi de France vire en tête à la 30e journée, trop loin du verdict pour hâter les conclusions mais au bon moment pour impressionner son monde : il va laisser ses sujets méditer là-dessus le temps de dix gros jours de trêve internationale. […] Le PSG a battu dans la semaine le leader en Coupe de France et le troisième du championnat chez lui. C’est une semaine qui va peser, compter dans son semestre, comme celle où il s’est retrouvé autour de sa raison d’être : tout emporter sur son passage.”

lequipe 22 mars 2021
Bouton retour en haut de la page