PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : UWCL, OL, Mbappé, Kimpembe, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 25 mars 2021, lendemain de victoire 1 à 0 de l’OL contre le Paris Saint-Germain au Parc des Princes, en quart de finale aller de l’UEFA Women’s Champions League, suite à un penalty offert par l’arbitre, Esther Staubli, en fin de match (un dégagement qui ricoche sur le bras de Formiga à la 85e). “Les Parisiennes se déplaceront le mercredi 31 mars à Lyon pour tenter d’inverser la tendance au match retour, commente l’AFP. Dans les autres rencontres, les Anglaises de Chelsea ont dominé Wolfsburg (2-0). Le FC Barcelone a pris le meilleur sur Manchester City (3-0) tandis que le Bayern Munich n’a pas tremblé face aux Suédoises de Rosengard (3-0).”

“Dominé comme rarement pendant 45 minutes, l’OL féminin a surpris le PSG au Parc sur un coup du sort, pour se placer en situation favorable en vue du retour”, constate L’Equipe. “Le 20 novembre, le PSG avait déjà dominé l’OL dans le jeu en D1 (1-0), et on avait cru à la thèse de l’accident, du non-match des Lyonnaises. Cette théorie n’est plus recevable aujourd’hui. Comme cet automne, les Parisiennes ont pris le dessus techniquement, physiquement et tactiquement dès l’entame. […] Si vous cherchez à expliquer à quelqu’un le sens de l’expression « la chance du champion », demandez-lui de regarder la victoire arrachée par les Lyonnaises.”

La soirée de mercredi est “à oublier” pour Kylian Mbappé, juge Le Parisien qui lui donne un 3/10 (un 4/10 pour Kimpembe, soit les deux mêmes notes que dans L’Equipe). “L’attaquant du PSG n’a pas apporté ce qu’on attendait de lui, avant de céder sa place (77e), lit-on. Une sortie qui avait des faux airs de son passage à vide de janvier. […] On ne lui cherchera pas d’excuses, vu que lui ne s’en trouve jamais. […] Dans le système à quatre joueurs offensifs imaginé par le sélectionneur, Mbappé s’est positionné dans le couloir gauche et, paradoxalement, le jeu a penché à droite. La faute à un Coman plus incisif dans ses percussions. […] Plus embêtant, si Mbappé a été totalement inoffensif, il est aussi directement impliqué sur l’égalisation ukrainienne. Son manque d’agressivité défensive, alors qu’il avait produit l’effort pour se replier, a permis à Karavaev d’adresser un bon centre à Sydorchuk. La suite est connue avec le but contre son camp de Kimpembe. Même quand il s’est installé au poste d’avant-centre, peu après l’heure de jeu, il n’a pas fait mieux. Ce n’était pas sa soirée.” Par ailleurs, le Portugal a battu l’Azerbaïdjan 1-0 sans Danilo Pereira.

Bouton retour en haut de la page