OpinionPSG News

Riolo : “S’il existe une logique sportive basée sur le travail, alors City sera champion d’Europe”

Alors que se profile une double confrontation entre le PSG et Manchester City (28 avril et 4 mai) dans le cadre des demi-finales de l’UEFA Champions League, Daniel Riolo prend le contre-pied en estimant que les Citizens ont mieux travaillé que les Rouge & Bleu, et qu’au mérite la coupe aux grandes oreilles leur tend les bras. Voilà de quoi glacer les supporters du PSG.

“Le seul favori du début de saison encore présent, c’est City. Une première pour Guardiola avec ce club. On a l’impression de tout savoir de cette équipe. Ce qu’elle va faire et comment. Attention à ne pas trop anticiper sur ses faiblesses. City a une défense bien meilleure que par le passé. S’il existe une logique sportive basée sur le travail, la préparation d’un groupe à un aboutissement, alors City sera champion d’Europe cette année. Le problème, c’est que City a l’habitude des dérapages. Et Guardiola a prévenu. S’il doit être éliminé, ça sera comme le Bayern. Avec son style et sans se renier. Le scénario est donc connu et le PSG sait ce qu’il devra être: efficace et solide collectivement. En gros, si Paris passe, on parlera beaucoup de Navas, de Neymar et de Mbappé. Contenir le bloc de City qui va venir s’installer chez toi et contrer, le plan n’est pas mystérieux. Pochettino connaît ça. Avec Tottenham il avait vécu une double confrontation monumentale face à City en 2019″, explique Daniel Riolo sur RMC Sport. “S’emballer, c’est le gros risque pour le PSG. Pour continuer d’avancer, le PSG a peut-être et enfin trouvé la clef principale: la force collective. Dagba, Danilo et Bakker, au moment le plus tendu du match, il y avait ces trois joueurs-là pour contenir les attaques du Bayern mardi soir! On a tellement dit que le PSG manquait de cœur, d’âme collective… Voir cette force dans des joueurs anonymes, mais aussi dans la combativité (rare) de Neymar, c’est certainement le plus grand progrès du PSG. Si un type comme Gueye devient important dans cette équipe et reste le point d’équilibre précieux qu’il a été face au Bayern, alors Paris peut espérer aller plus loin. Et peu importe les présents ou les absents.”

Bouton retour en haut de la page