Compte Rendu de Matchfil infos

Tel Aviv-PSG : 4-3 (0-1) 26/08/10

Paris se qualifie pour la Ligue Europa mais ne rassure pas. Si l’attaque a été performante, la défense a montré des faiblesses inquiétantes et le PSG s’incline pour la 2ème fois cette semaine.

Sous les yeux de Luis Fernandez, nouveau sélectionneur de l’équipe d’Israël, le PSG se qualifie pour la phase de poules de la Ligue Europa. Mais si le principal, la qualif’, est aquis, le PSG a alterné le chaud et le froid dans cette partie qui a tourné en gros n’importe quoi en fin de deuxième mi-temps.

Dans la moiteur du stade Bloomfield de Tel Aviv, le PSG est bien entré dans sa partie, subissant une légère domination logique de la part du Maccabi. Avec 2 buts à remonter, les joueurs de Tel Aviv tentent de pousser d’entrée, mais ils ne doivent se contenter que de frappes en dehors de la surface qui n’inquiètent pas Edel. Peu à peu, le PSG va revenir dans le match et se montrer plus dangereux, jusqu’à ce centre de Nenê du pied droit qu’Hoarau, bien placé  devant le but, ne pourra reprendre de la tête. La faute est évidente, le défenseur, en retard, l’a poussé dans le dos et le géant bleu&rouge va se faire justice en transformant le pénalty qui suit. On joue la 39′ minute de jeu et le PSG va pouvoir regagner les vestiaires tranquille (0-1).

Coup de chaud sur Tel Aviv

Trop tranquille peut-être, car en deuxième mi-temps le match va devenir un peu fou-fou. Se croyant peut-être qualifié trop vite, le PSG va jouer sans forcer et se faire surprendre. C’est d’abord Attar qui pivote à la réception d’un corner et prend de vitesse Chantôme et Hoarau pour fusiller Edel. Par un manque certain de concentration, le PSG remet bêtement le Maccabi dans la partie. D’autant que le public y croit et se remet à pousser. Heureusement, les hommes de Kombouaré vont réagir et sur un centre de Nenê en retrait, Giuly ne reprend pas de volée, contrôle son ballon et envoie une belle frappe sous la barre. Le PSG mène 2-1 (63′). On croit alors, à tort, que le match est plié. C’était sans compter sur la détermination des Israéliens à gagner ce match et sur le sérieux coup de barre dont souffre maintenant le PSG. Il fait encore 33°  sur la pelouse à ce moment-là et visiblement tout devient plus compliqué pour Paris. Sur un ballon derrière la défense, Avidor, qui vient de rentrer, prend tout le monde de vitesse et trompe à nouveau Edel de prêt (2-2, 67′).

Les jambes sont de plus en plus lourdes pour les Rouge&Bleu qui manquent d’air, et Makonda, décidément bien trop jeune et inexpérimenté pour ce type de match, commet une faute inutile dans la surface. Medunjanin transforme le penalty et permet à son équipe de mener 3-2 (82′). Les Parisiens n’étant plus vraiment dans le match, on se met à regarder la montre, même si pour se qualifier, le Maccabi doit encore marquer 2 fois, mais ce match devenant un peu fou, on peut s’attendre au pire. Quelques sueurs froides plus tard, Nenê, très précieux ce soir, protège son ballon dans la surface israélienne en attendant du renfort et pousse son adversaire à la faute. Nouveau pénalty pour le PSG que le Brésilien transforme sans trembler (3-3, 93′). On se dit alors que les choses vont se calmer, mais dans la foulée, le Maccabi hérite d’un coup-franc à l’entrée de la surface qu’Attar, encore lui, dépose dans la lucarne d’Edel (4-3, 94′).

Fernandez aura dû apprécier le talent du petit attaquant de Tel Aviv, mais aussi noter la passivité défensive du PSG dans ce match. Néanmoins, au micro de RMC, l’ancien chou-chou du Parc aura un commentaire apaisant, insistant sur le fait que Kombouaré avait fait tourner son équipe et que les conditions, chaleur étouffante, étaient difficiles.

Reste que ce match laisse une désagréable impression. Hormis le fait que ce soit la deuxième défaite du PSG depuis début juillet, et d’affilée de surcroit, on ne peut que se poser des questions sur les nombreux cadeaux offerts à l’adversaire ce soir. 4 buts encaissés, ça fait un peu désordre, même sous ces latitudes. Il va vite falloir resserrer les boulons et penser à transformer l’Arlésienne en un véritable défenseur central, si ce n’est deux, pour ramener un peu de sérénité.

Maccabi Tel Aviv – Paris SG 4-3 (0-1)

Les buts :
Tel Aviv : Atar (48e, 95e), Avidor (67e), Medunjanin(83e, sp)
Paris : Hoarau (39e, sp), Giuly (63e), Nenê (94e, sp)

Les avertissements :
Tel Aviv : Ziv (38e), Saban (53e), Pavicevic(94e)
Paris : Makonda (45e)

Les équipes :

Maccabi Tel Aviv : Strauber – Saban, Pavicevic, Strol, Yeini – Buzaglo (Cahalon, 77e), Sidibe, Ziv – Medunjanin, Colautti (Avidor, 45e), Atar. Entraîneur : Yossi Mizrahi
Paris : Edel – Jallet, Armand, Sakho (Camara, 77e), Makonda – Giuly, Clément, Chantome, Nenê – Luyindula, Hoarau (Maurice, 67e). Entraîneur : A.Kombouaré

Bouton retour en haut de la page