PSG News

Un sulfureux ex-président de la fédération costaricienne accuse Navas, il répond

Perdre trois rencontres pour faire licencier le sélectionneur colombien du Costa Rica, Jorge Luis Pinto, c’est que Keylor Navas, Bryan Ruiz et Celso Borges auraient tramé en 2014, après la Coupe du monde au Brésil, selon un ex-président de la fédération de football du Costa Rica. “Je me souviens que Keylor Navas m’a dit : nous perdons trois matches, il y a une clause qui dispose de ceci et cela”, a déclaré Eduardo Li en tant que témoin dans le procès en cours contre le Dr Adrián Gutiérrez et contre Juan Carlos Román pour diffamation présumée sur cette histoire. Edouardo Li – impliqué dans un vaste scandale de corruption* – était le président de Fedefutbol à l’époque. “Le problème était tel que j’ai pris la décision de ne pas poursuivre le contrat de Pinto”, a ajouté l’ancien dirigeant. “Ce n’est pas quelque chose qui est sorti de nos bouches et cela n’arrivera jamais, car nous sommes des footballeurs professionnels depuis de nombreuses années, nous avons un honneur et un prestige” a déclaré Keylor Navas en réponse (source: Extra) à ces accusations.

*“Edouardo Li était accusé par la justice américaine d’avoir notamment monnayé son influence auprès de sociétés privées dans le cadre de la revente des droits TV de matches de son équipe nationale” (source AFP).

Bouton retour en haut de la page