OpinionPSG News

Bitton : “Il ne faut pas incriminer tel ou tel joueur du PSG”

Espérons. Croyons. Ce sont les mots d’ordre au PSG et chez les supporters Rouge & Bleu ce jeudi matin, lendemain de défaite 2-1 au Parc des Princes contre Manchester City. Si hier le PSG a perdu collectivement, ensemble, c’est aussi tous ensemble qu’il va falloir maintenant tenter d’aller chercher la qualification pour la finale de la Ligue des champions à l’Etihad Stadium. C’est le vœu pieux exprimé par le chroniqueur France Bleu Paris, Stéphane Bitton.

“J’avais attaqué ma chronique hier en disant qu’au soir de mercredi le PSG ne serait ni qualifié ni éliminé. Je confirme, le PSG n’est aujourd’hui pas encore éliminé, mais il ne s’est pas mis dans les meilleures dispositions pour jouer une deuxième finale consécutive de Ligue des champions. Ce matin, on parle de courant alternatif, d’intermittents du spectacle, de système binaire, du jour et de la nuit… C’est vrai que le PSG a été aussi mauvais en seconde période qu’il avait été (très) bon en première. La soirée a été frustrante après 45 premières minutes maitrisées. Le PSG est toujours capable du meilleur comme du pire. Je pense que c’est une défaite collective, il ne faut pas aller chercher à incriminer tel ou tel joueur du PSG. C’est une défaite du gardien jusqu’à l’entraîneur. C’est surtout la victoire d’un homme, l’un des meilleurs entraîneurs du monde : Pep Guardiola. Les Parisiens ont perdu la bataille du milieu de terrain en seconde période. Ils couraient dans tous les sens, donc perte de lucidité et de repères. Les deux buts encaissés sont absurdes : un centre-tir et un mur de joueurs du dimanche matin… Le PSG a écrit cette année son histoire en Ligue des champions à Barcelone et à Munich. Il lui faudra l’écrire en majuscules mardi soir à Manchester. 7% de chances de qualification, c’est peu. Mais on sait que le PSG peut jouer avec les chiffres. Il s’est fait éliminer avec 100% de chances de se qualifier… Il faut y croire. 2-1, ce n’est pas catastrophique. Ce n’est pas impossible d’inscrire deux buts à City. Mais il faudra un autre Kylian Mbappé, un autre Neymar. Il faudra un collectif qui tienne la route pendant 90 minutes”, a commenté Stéphane Bitton ce matin sur les ondes.

Bouton retour en haut de la page