FémininesPSG News

L’OL dénonce officiellement un “manque de transparence du PSG”

Ce samedi soir devait être celui du OL-PSG au féminin, un choc devant déterminer l’identité du club prochain champion de France, les Parisiennes étant devant avec un point d’avance. Mais il ne se jouera pas. Pas pour l’instant en tout cas. La faute à des cas de Covid apparus au PSG (Baltimore, Simon, Voll et un membre du staff) laissant craindre l’apparition d’un cluster au sein de la section féminine. Dans ces conditions, l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France (ARS) a recommandé un report, d’autant plus que la délégation parisienne devait rejoindre Lyon par TGV (pas de privatisation). Pas de match donc et une mise à l’isolement tout le week-end jusqu’à de nouveaux tests lundi. Le match de Champions League mercredi en République Tchèque contre le Sparta Prague devrait lui aussi être reporté. De quoi créer un embouteillage en termes de calendrier pour le PSG au féminin. Bref, tout cela n’a rien d’avantageux pour Paris. Cela n’a pas empêché Vincent Ponsot, directeur général du football de l’OL, de dénoncer un “manque de transparence du PSG” et d’accuser : “Il semblerait que le PSG ait saisi l’ARS pour obtenir, par le biais de la mise en quarantaine de l’équipe, le report de la rencontre”, affirme le dirigeant sur le site de l’OL. “J’espère juste que le PSG n’a pas utilisé cette agence pour « choisir » son calendrier.” Un complot ?

Bouton retour en haut de la page