Analyse tactiqueOpinionPSG News

“On a de toute de suite noté la capacité de Verratti à fixer, éliminer, et distribuer le jeu”

Le PSG-Monaco (0-2) dimanche soir s’est avéré être une victoire tactique de Niko Kovac sur Mauricio Pochettino. Les rentrées de Marco Verratti et de Rafinha intervenant trop tard, à la 55e minute, après le break monégasque. Philippe Montanier, ancien coach de Rennes, de Lens, de la Real Sociedad ou plus récemment du Standard de Liège, loue le travail de l’entraîneur de l’AS Monaco.

“L’organisation de Monaco a été quasi parfaite puisqu’ils sont arrivés à réduire les espaces. Aguilar évoluait comme milieu excentré, mais lorsque le jeu se rapprochait de la surface et que Kurzawa était très haut, il redescendait et Disasi prenait Mbappé. C’est un système assez hybride, mais Monaco est habitué cette saison à moduler son système en fonction des transitions“, commente le technicien sur leparisien.fr. Mbappé isolé, avec moins d’espaces, et surtout avec des prises à deux, cela limite tout de suite son champ d’action. On sait combien l’espace est important pour faire la différence. Quand il y a moins d’espaces, vous êtes tributaires de vos talents individuels. Et avec un milieu de terrain composé de Gueye, Paredes et Herrera, Paris a manqué de créativité face à un bloc compact. Quand Verratti est rentré, on a de toute de suite noté sa capacité à fixer, éliminer, et distribuer le jeu.”

Bouton retour en haut de la page