PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Camavinga, Galtier, Leonardo, mercato…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mercredi 26 mai 2021.

S’estimant en fin de cycle, Christophe Galtier quitte le LOSC, auréolé d’un titre de champion de France. Le technicien pourrait diriger l’OL, Naples ou Nice, ambitieux grâce à Ineos. Et qui sait taquiner encore une fois le PSG dans les compétitions domestiques. L’entraîneur évoque la question dans un long entretien accordé à L’Equipe : “Est-ce que je suis au firmament de ma carrière ? Je vais aller au PSG, ce qu’il y a de plus fort en France ? Non. Depuis que mon nom circule à Nice, j’écoute les réactions de gens autour de moi. Même mes proches me font des remarques du genre : «Ah bon, tu serais prêt à aller à Nice ? Mais pourquoi tu ne vas pas ailleurs ?» Moi, ça ne m’interpelle pas d’entendre tout ça car la relation humaine est très importante. Et, après, il y a ce qu’on peut faire ensemble. Et je pense qu’à Nice il y a les conditions réunies pour être performant. Pour grandir et aller chercher des choses plus importantes“, explique Christophe Galtier. “Concurrencer le PSG ? C’est difficile à dire. Nice aura toujours la concurrence de Marseille, de Lyon, de Lille, de Monaco. Mais je pense qu’avec la structure actuelle de Nice, il y a moyen de rivaliser avec les clubs que je viens de citer. Est-ce que Nice pourra un jour concurrencer Paris ? Je pense que Nice, comme les clubs que j’ai cités, peuvent se battre pour le podium chaque année.”

Du côté du Parisien, on parle d’Eduardo Camavinga, dont le contrat au Stade Rennais se termine en 2022, qui ne prendra de décision sur son avenir qu’après l’Euro Espoirs (31 mai – 6 juin) et qui est suivi de près par le PSG. “Un dossier suivi par l’émir”, explique le journal. “Cela ne préjuge en rien de sa destination lorsqu’il quittera le Stade rennais, mais Paris est bien placé dans ce dossier. L’opération, si elle aboutit, pourrait se conclure entre 40 et 50M€, selon certaines estimations. […] Il n’est pas exclu que Camavinga laisse passer les vacances avant de trancher dans le vif pour son avenir. Si le PSG souhaite aller au bout, il devra se montrer patient. Le club de la capitale a des atouts à faire valoir et pourra probablement s’appuyer sur les bonnes relations entre Leonardo et Florian Maurice. Cela ne sera pas simple pour autant. Car, encore une fois, la concurrence est rude et le marché plus que jamais indécis. Le Parisien, sur son site, explique que “Leonardo devra trouver le bon équilibre entre achats et ventes.” C’est à dire “vendre pour grossir l’enveloppe de recrutement.” Avec ces noms proposés : Thilo Kehrer, Rafinha ou Pablo Sarabia voire Layvin Kurzawa et Mauro Icardi. Mais pas que… Car “toute opportunité de marché sera étudiée concernant des éléments au statut incertain comme Herrera, Danilo ou Gueye voire Paredes, même si l’Argentin a le vestiaire avec lui.” Inévitablement il faudra signer des latéraux solides défensivement mais aussi “des milieux techniques et des attaquants rapides”. Les ventes viendraient grossir l’enveloppe pour se renforcer, autour de 70M€ comme la saison passée. Après “il existe des bonnes affaires comme Wijnaldum (Liverpool), annoncé au Barça. Leonardo a travaillé sur ce dossier. Raiola lui proposera comme chaque saison Pogba, en fin de contrat dans un an à MU. Si jamais Mbappé devait partir, le mercato du PSG serait totalement bouleversé. Il s’agirait alors de trouver un remplaçant d’envergure, en réinvestissant une partie de la somme obtenue sur Salah (Liverpool) ou une autre star offensive, Messi et Cristiano ayant chacun été sondé par le PSG.”

Bouton retour en haut de la page