PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Lyon, D1, Ramé, Prêcheur, Aurier…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce lundi 31 mai 2021, lendemain de match nul 0-0 à Lyon pour les Parisiennes synonyme de grand pas vers le titre de champion de France. Il faudra l’emporter vendredi à domicile contre Dijon (8e) lors de la dernière journée pour être sacré.

Le PSG “s’est ouvert un boulevard pour décrocher son premier titre de champion de France de football féminin, écrit l’AFP. Un résultat en forme de passation de pouvoir entre les deux clubs. […] Sur la rencontre, le PSG, qui a contrôlé le match, s’est créé les meilleures occasions en première période avec des actions de Kadidiatou Diani (5e, 38e), Sandy Baltimore (11e), Ramona Bachman (28e) ou encore Signe Bruun après la mi-temps (63e). Lentes dans l’animation offensive, les Lyonnaises n’ont pas été capables de porter suffisamment le danger sur le but de Christiane Endler, annoncée à Lyon.”

“Le choc dimanche soir a été âpre, très… très engagé, avec des contacts rugueux, constate Le Parisien. En refusant de subir. Remarquablement organisées, les Franciliennes se sont même procuré les occasions les plus franches. Elles ont parfaitement réussi à faire déjouer leurs rivales. Un OL sans idées, sans solution. Sans éclairs. Incapable de forcer son destin.” Selon L’Equipe, Ulrich Ramé va être prochainement nommé directeur sportif de l’équipe féminine du PSG alors que Gérard Prêcheur devrait en devenir l’entraîneur à la place d’Olivier Echouafni.

Dans le journal sportif toujours, Serge Aurier (28 ans) – devrait quitter Tottenham cet été, à un an de la fin de son contrat – prend la parole. Et le latéral droit parisien ne cache pas qu’un retour au PSG lui plairait bien même si Mauricio Pochettino ne lui a pas toujours donné le temps de jeu qu’il souhaitait. Il faudrait verser 15M€ aux Spurs pour le recruter. “On a gardé une belle relation (avec Pochettino) malgré ce qu’il s’est passé. Enfin, il n’y a eu aucun problème grave, mais on n’est jamais le plus heureux des footballeurs quand on n’est pas sur le terrain. Mais je ne suis jamais allé le voir pour lui demander des comptes. J’ai toujours respecté son travail et ses choix, commente Serge Aurier. Pochettino, c’est un malade de travail. Au PSG, on verra vraiment sa patte la saison prochaine. […] Je n’ai jamais caché mon envie de revenir un jour au PSG. C’est mon club de cœur, celui que je supporte, je me sens libre d’en parler. Mais je ne veux pas que les gens pensent que je fais un appel du pied et je ne ferme la porte à personne. Mais si le club fait une proposition cet été, c’est sûr que le PSG fera partie de mes premiers choix.

Bouton retour en haut de la page