PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Mbappé, Kimpembe, Danilo, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 20 juin 2021, les performances de Kylian Mbappé, Presnel Kimpembe chez des Bleus tenus en échec par la Hongrie (1-1) à Budapest. Le défenseur est noté 6/10 par Le Parisien et L’Equipe. Curieusement, le JDD le sanctionne d’un 4/10. Quant à Kylian Mbappé, il reçoit un 5/10 dans L’Equipe, un 6/10 dans Le Parisien, et un 5/10 dans le JDD.

“En ce début d’Euro, Mbappé apparaît comme la plus grande menace offensive française, juge L’Equipe. “Au sein d’une animation cahoteuse, où le manque de repères techniques du trio d’attaque – qui n’a vraiment joué que trois matches ensemble – est visible, le joueur du PSG est celui par lequel le danger vient (6 tirs hier). Ce constat, établi face à l’Allemagne, s’est prolongé contre la Hongrie. Notamment au cœur d’une première mi-temps de haut niveau”, lit-on. “Quand il a voulu combiner, Mbappé s’est montré vraiment intéressant. Le point noir de la prestation du Français se situe pendant les 25 premières minutes de la seconde période. Une séquence où il a semblé vouloir faire la décision tout seul. Avec des dribbles compliqués et donc un déchet trop important. Une petite demi-heure où on l’a senti frustré. Pas sûr que son action décisive sur l’égalisation suffise à étancher sa soif de statistiques. Dans l’esprit de Mbappé, sans but, son Euro n’est pas encore lancé.”

“Griezmann a marqué, Mbappé a provoqué mais Benzema a peiné. L’association n’a pas le rendement espéré”, estime le JDD. “La plus faible opposition du groupe était supposée mettre en lumière le trident. La déception est à la hauteur de cette attente, mais elle naît du résultat plus que de la prestation. […] L’action symbolique, c’est évidemment la reprise dévissée de Benzema, seul face au but après une remise subtile de Mbappé. Des trois, le Madrilène est celui qui apparaît le plus loin de son niveau. […] Mbappé dégage une force qu’il n’avait pas, il y a trois ans, lors du premier tour. S’il a eu tendance à abuser de la solution individuelle au retour des vestiaires, il est le dynamiteur attendu. Manque donc le dernier geste…”

Dans Le Parisien, on ironise avec ce titre signé Dominique Sévérac : “La meilleure attaque de quel monde, au fait ?” Le journaliste écrit : “L’animation offensive des Bleus devient un problème et plus vraiment une solution quand Karim Benzema ne joue plus aussi relâché qu’au Real et que Griezmann ne réussit rien, à part un but, ce qui est suffisant pour une note globale mais décevant pour une partition générale.Doit-on retrouver ce trio d’attaque face au Portugal ? “Le casse-tête n’a pas de solutions : Benzema, Mbappé et Griezmann ont besoin de jouer ensemble parce qu’ils se connaissent peu mais le risque du manque de lucidité, plus tard si la qualification survient, pèse au moins autant. Après la victoire contre l’Allemagne, il devait y avoir de la légèreté. Ce sont les ennuis qui pointent”, estime le quotidien francilien.

blank

Le milieu de terrain du PSG Danilo fait partie des flops du Portugal-Allemagne (2-4) selon L’Equipe qui lui donne un 3/10. Et on peut lire ceci : “Le nœud du problème, hier, se situait aussi au milieu, où le duo Danilo Pereira – William Carvalho a été surclassé. Incapables d’aller chercher Kroos et Gundogan, pas assez mobiles pour déminer les décrochages allemands dans leur dos, ces deux-là ont illustré ce que le match de préparation contre l’Espagne avait déjà montré : face à un adversaire qui a une maîtrise technique supérieure, ils reculent et font reculer le bloc. Un autre joueur du PSG était sur le terrain : Pablo Sarabia entré à la 68e minute du Espagne-Pologne (1-1).

Bouton retour en haut de la page