OpinionPSG News

Roustan : “Le PSG ne pourra pas pénaliser Mbappé comme il l’a fait avec Rabiot”

Je vais être clair : Kylian va rester au PSG, on ne va jamais le vendre et il ne partira jamais libre. Je ne donne jamais de détails dans les médias sur des négociations en cours. Tout ce que je peux dire est que ça avance bien. C’est Paris, c’est son pays. Il a une mission. C’est un garçon fantastique, comme personne et comme athlète. Il a tout ce qu’il faut pour prolonger ici. Où peut-il aller ? Quels clubs, en termes d’ambition et de projet, peuvent aujourd’hui rivaliser avec le PSG ?“ C’est l’essentiel des propos de Nasser al-Khelaïfi dans L’Equipe au sujet de Kylian Mbappé. Invité a commenté cette déclaration, Didier Roustan a voulu rappeler que l’attaquant de 22 ans avait toujours l’ascendant par rapport au PSG.

“Mbappé est quand même en position de force. Monsieur al-Khelaïfi, il dit que c’est réglé avec Mbappé. Mais alors pourquoi ça bloque pour l’instant ? Parce qu’il veut une équipe à sa mesure, parce que le Real ne peut pas s’aligner pour l’instant, des tas de choses… mais au final, c’est Mbappé qui décidera, a commenté le journaliste sur le plateau de l’EDS. “Tu ne pourras pas pénaliser Mbappé avec six mois sans jouer sous prétexte qu’il refuse de signer une prolongation. C’est impossible. Déjà, cela a été un peu contreproductif avec Rabiot. Mais c’était à l’échelon français. Tu ne peux pas comparer le cas de Rabiot avec celui de Mbappé. Tu ne pourras pas faire ça, rien qu’en termes d’image. Ca monterait jusqu’à la présidence. Finalement, Rabiot c’était un épiphénomène. On en a un peu parlé dans le microcosme. Que ce soit dur pour le joueur, ok. Mais attention, les joueurs ne font pas de cadeau non plus ! Rabiot, il les a rendus chèvres aussi, un coup de je pars, un coup je ne pars pas, je veux ceci cela… Ce sont des rapports de force, ce ne sont pas des anges de l’autre coté non plus ! Mbappé, de toute façon il n’est pas pressé. Plus il gagne de temps plus il est en position de force. A mon avis, ça s’arrangera. Mais on en est au stade du rapport de force. Rien ne presse pour Mbappé et il veut des garanties sportives.”

Bouton retour en haut de la page