OpinionPSG News

Sévérac : “Neymar, c’est d’abord par ce qu’il dit et donne à voir de lui que le doute

Depuis sa signature au PSG, Neymar a connu son lot de blessures. Mais ce sont surtout deux fractures identiques au pied droit qui l’ont écarté longtemps des terrains en 2018 et 2019. Rien à voir avec le sens de la fête… Et puis le Brésilien reçoit coups sur coups lors des matches. Ce qui n’aide pas vraiment à conserver une intégrité physique. Mais curieusement, c’est toujours une même causalité, le sujet de l’hygiène de vie qui sort du chapeau. Dominique Sévérac, journaliste du journal Le Parisien, traite ce sujet dans une chronique ce samedi.

“Neymar vient de nous offrir à nouveau le côté face de sa fameuse pièce, le malade ordinaire. Pile, il est génial; sinon il est à l’infirmerie”, explique Dominique Séverac. “Pour comprendre, il faudrait aller aux anniversaires de la star, vérifier le contenu des verres, regarder l’heure du coucher, compter les pas de danse. On ne devrait pas s’interroger sur sa vie nocturne. On ne devrait pas avoir à l’imaginer ou la fantasmer. Elle devrait posséder son propre storytelling, celle d’un champion qui se donne toutes les armes pour réussir et durer. C’est ce que nous vend toute la journée Cristiano et on y croit car le Portugais demeure un animal sur les terrains. Messi ne raconte rien de particulier mais comme il est très peu blessé, il répand l’idée d’un footballeur à l’hygiène irréprochable. Neymar, capable de s’afficher avec une bière au bord de la piscine et un petit bidon sur les plages de Rio, confie à la télévision française qu’on ne le changera pas, qu’il aime la fête et l’aimera toujours. C’est d’abord par ce qu’il dit et donne à voir de lui que le doute sur son comportement de sportif de haut niveau est permis le concernant.

Bouton retour en haut de la page