Articlesfil infos

Séville : les joueurs

Antoine Kombouaré avait donc opté pour une équipe mixte en prévision du match contre Rennes dimanche. Au coup d’envoi, Hoarau, Makelele, Giuly et Sakho sont sur le banc.

Le 11 d’AK a livré une prestation solide à Séville, à défaut d’être génialissime, mais on ne va pas faire la fine bouche, cette victoire est un très bon résultat. Le début de match a été difficile, à l’image de ce que le PSG avait proposé en début de match à Lille. Mais si on a d’abord eu un peu peur, ce PSG robuste a fini par ressortir le ballon et à se montrer de plus en plus dangereux en cours de match.

Edel : sans doute son meilleur match avec Paris. Il a été rassurant et impeccable dans ses prises de balle. Souhaitons qu’il enchaine les performances de ce calibre, ce qui prouverait qu’il a franchi un pallier.

Jallet : solide et sobre dans son jeu, le Parisien est resté plus défensif qu’en Ligue 1 car il fallait veiller au grain. Au fil du match, il s’est montré plus entreprenant et a accompagné les attaques.

Tiene : c’était le duel du match. Tiene a été très solide devant Jesus Navas et a su museler le feu-follet espagnol. Sans jamais se jeter, il a été précieux en un contre un et dans son positionnement dans la surface.

Camara : son meilleur match depuis le début de la saison, il a été robuste en défense et a coupé quelques ballons dangereux avec autorité.

Armand : pas mal dans son association avec Camara. Capitaine ce soir, il a moins été gêné que d’habitude en jouant à gauche de Camara, son bon côté.

Chantôme / Clément : la charnière du milieu n’a pas été débordée par le milieu espagnol. Chantôme s’est montré très efficace en portant quand il le pouvait le ballon vers l’avant. Il mériterait cette saison de jouer beaucoup plus. Clément a été efficace a défaut d’être brillant.

Maurice : il était milieu droit mais c’est en premier défenseur que l’on jugera sa prestation. Très actif pour aider ses coéquipiers en premier rideau, il a été quasi-inexistant en attaque. Il manque d’expérience et de bagage au haut niveau et ça se voit.

Luyindula : un peu crispant par sa lenteur en première mi-temps et son incapacité à garder le ballon pour soulager son équipe, il s’est amélioré au fil du match pour finir très correctement. Il adresse le bon ballon de but pour Nenê.

Nenê : encore très précieux ce soir, il est le seul à pouvoir sur chaque action tenter de mettre le feu, seul balle au pied. Il marque un but ô combien précieux et se présente encore une fois comme le joueur de ce début de saison parisien.

Erding : il trimballe toujours son blues et a besoin de retrouver rapidement le chemin des filets pour ne plus gamberger car il a encore manqué le cadre ce soir.

Bouton retour en haut de la page