Compte Rendu de Matchfil infos

Sochaux-PSG 3-1 (3-0) 29/08/10

Le PSG retombe dans la médiocrité après un 3ème revers en une semaine. Cette défaite à Sochaux sonne sans doute le glas des espérances du PSG dans ce nouveau championnat.

Antoine Kombouaré partait à Sochaux pour aller chercher une victoire. Il en reviendra avec une piteuse défaite. Défaillances en défense, inefficacité en attaque, carences techniques… au bout de la quatrième journée de championnat on en est presque sûrs maintenant : malgré les arrivées de Bodmer et Nenê, le PSG tourne en rond et reprend sa place habituelle, dans la deuxième partie du championnat.

Pourtant, les hommes de Kombouaré avaient plutôt bien débuté cette rencontre en dominant largement les 10 premières minutes. Le temps pour Giuly d’ajuster une magnifique volée détournée par Dryer (8′), puis à Hoarau d’enrouler un ballon qui ne trouve pas le cadre (12′). Puis, le PSG va à nouveau exceller dans l’art qu’il maîtrise le plus : celui des cadeaux. Sur une frappe non cadrée de Maurice-Bellay, Coupet se couche, mais, trop court, amortit le ballon qui revient dans les pieds de Maïga qui n’a plus qu’à pousser l’offrande dans les buts (1-0, 14′). Sochaux, qui peinait à sortir de son camp, n’en demandait pas tant sur sa première ébauche d’offensive.

Mieux encore, Jallet et Sakho se jettent comme des débutants dans les pieds de Ideye Brown qui les passe en revue et ajuste Coupet tranquillement (2-0, 20′).Un carnage triste à voir. Très fébrile en défense, Paris se met en danger tout seul et devant, c’est comme toujours un festival de centres de benjamins, d’accélérations avortées par une mauvaise passe, un dernier dribble manqué, un pied qui marche sur le ballon… Pour sceller cette magnifique première mi-temps, Paris se fait à nouveau prendre sur corner. Ceara n’est pas au marquage de Perquis qui trompe facilement Coupet de la tête (3-0, 45′).  Lamentable.

Et un rouge pour la route !

La deuxième mi-temps n’est pas mieux, car si Sochaux ne paraissait pas foudroyant en première, forts de leur avance, les Sochaliens vont mieux faire tourner le ballon et se montrer souvent dangereux. Pourtant, Hoarau réduit le score sur une belle action. Le géant s’emmène le ballon de la tête et frappe du gauche dans le petit filet. On pense que Paris peut revenir, mais, encore une fois, Hoarau, Erding, Luyindula (qui au passage oublie Hoarau et Sessegnon seuls)… ne cadreront pas leurs tentatives de la tête ou du pied (66′, 73′, 84′).

Enfin, pour couronner le tout, Clément reçoit un carton rouge pour avoir marché sur l’arrière du pied de Maïga, sans vraiment le faire exprès. Le jaune aurait été plus correct, d’autant que quelques minutes auparavant, Maïga avait sèchement taclé Sessegnon par derrière. Pour nous, le jaune était mérité, mais réflexion faite, vu l’arbitrage de M. Buquet quelques minutes plus tard, le rouge aurait dû être sorti, d’après son barème personnel. Sans doute une compensation car il avait demandé à l’entraîneur de Sochaux, Francis Gillot, de regagner les vestiaires au bout de 6 minutes de jeu seulement, pour avoir lâché un “vous n’allez pas commencer à m’emmerder”, à l’arbitre de champ ou au 4ème arbitre. Mais ça, les Parisiens n’y étaient pour rien. Une soirée cauchemar.

Bref, le PSG devait se remettre dans le bon sens dés ce soir, il reviendra du Doubs avec une valise de doutes, et de buts aussi. 9 buts encaissés en 3 matches, on repart sur de bonnes bases !

Bouton retour en haut de la page