PSG News

A mi-saison, le bilan… des milieux de terrain

La composition du milieu de terrain a beaucoup dépendu de la Coupe du Monde. Sans Yohan Cabaye ni, surtout, Blaise Matuidi, rentrés tardivement du Brésil avec l’équipe de France, Javier Pastore, non retenu avec l’Argentine, en a profité pour effectuer une préparation complète avec son club et débuter la saison en pastoretant que titulaire. Et ses prestations, qui rappelaient le Pastore recruté de Palerme avant de s’éteindre, lui ont logiquement permis de s’imposer dans les onze alignés par Laurent Blanc. Que ce soit au milieu de terrain (11 titularisations) ou en attaque (5 titularisations). El Flaco a débuté chacune des six premières rencontres de la saison, laissant peu de place à Blaise Matuidi, dont le retour progressif a été assez long. Auteur d’un but et de deux passes décisives, l’argentin, qui a retrouvé la sélection, a terminé l’année avec le trophée UNFP du meilleur joueur du mois de décembre.

Verratti MatuidiDu côté des satisfactions, il est difficile de ne pas mentionner Marco Verratti. Ses prestations continuent d’étonner malgré la régularité de ses sorties. Bien au-dessus de la moyenne techniquement, sa présence dans le coeur du jeu est devenu nécessaire au Paris Saint-Germain. Quatrième meilleur passeur de Ligue 1 avec 4 services, Marco Verratti s’est même offert son premier but sous les couleurs parisiennes… en Ligue des Champions… contre Barcelone… de la tête. Marco Verratti est tout simplement le joueur de Ligue 1 à avoir joué le plus de ballons (1.632). Il devance ses partenaires Javier Pastore (1.585) et Thiago Motta (1.527).

Ce dernier a, lui, déçu ces derniers mois. Sa sortie médiatique où il a critiqué le jeu parisien peut paraitre déplacée tant ses prestations n’ont pas été à la hauteur de son niveau jusque là. Sa baisse de régime explique en partie les Mottadifficultés rencontrées dans le jeu par le Paris Saint-Germain. Sans sa vertèbre centrale, le lien entre la défense et l’attaque est plus difficile. La situation doit s’éclaircir entre le joueur et le club pour que l’équipe ait toutes ses chances de retrouver son niveau de la saison dernière. La saison de l’international italien a également été marquée par l’agression dont il a été victime au Parc des Princes en marge de PSG / Bastia, lorsqu’il a subi un coup de tête de la part de Brandao. Son image a été détériorée après que la défense du club corse l’accuse de se montrer trop physique sur le terrain et d’insulter sans retenue ses adversaires… Mais, solide, l’international transalpin a tenu le choc et cet épisode fait désormais partie du passé.

RabiotL’actualité du milieu de terrain a également été marquée par le feuilleton Adrien Rabiot. Arrivé le mercato estival 2014, le jeune joueur formé au Camp des Loges a attiré plusieurs clubs, dont Arsenal et l’AS Roma, alors qu’il ne lui restait qu’un an de contrat. Refusant catégoriquement de prolonger son contrat, il a mis le Paris Saint-Germain dans une situation délicate, avec le risque de voir le joueur partir gratuitement. A la clôture du mercato estival, Adrien Rabiot n’est finalement pas parti. Et a finalement prolongé jusqu’en juin 2019 le 31 octobre dernier. Mis à l’écart du groupe professionnel jusque là, le protégé de sa mère a alors pu réintégrer le groupe, puis retrouver le terrain. Ses sorties ont été relativement bonnes. Son talent est indéniable, et le fait que son futur s’inscrive visiblement au PSG est une bonne chose pour son club formateur. A noter que Clément Chantôme, qui souhaitait partir pour trouver une équipe où il aurait plus de temps de jeu, a été bloqué par le PSG qui craignant de perdre Adrien Rabiot jusqu’à la dernière minute.

cabayeIl y a enfin la situation de Yohan Cabaye. Arrivé l’hiver dernier au Paris Saint-Germain, l’international français n’est toujours pas parvenu à convaincre. Ses prestations ont rarement satisfait, et jamais fait la différence. Les difficultés rencontrées par l’équipe ne l’ont pas aidé à retrouver ses sensations. Avoir quitté Newcastle où il était l’un des piliers peut aujourd’hui être un regret pour le joueur, qui vit des jours difficiles. En Ligue 1, le joueur de 28 ans n’a été titulaire qu’à sept reprises, et a même été exclu une fois, après avoir reçu deux cartons jaunes à Annecy contre Evian-Thonon-Gaillard (0-0).

En tout, ce sont dix compositions différentes qu’a connu le milieu de terrain parisien lors des 27 rencontres officielles disputées cette saison. Le trio-type attendu, réunissant Blaise Matuidi, Thiago Motta et Marco Verratti, a été aligné à 8 reprises. Il est le milieu le plus utilisé cette saison, et aurait dû l’être encore un peu plus sans blessures ni suspensions.

La composition du milieu de terrain cette saison, toutes compétitions confondues :
Matuidi / Motta / Verratti (8 fois)
Pastore / Motta / Verratti (5 fois)
Matuidi / Cabaye / Verratti (4 fois)
Pastore / Motta / Cabaye (2 fois)
Matuidi / Motta / Pastore (3 fois)
Matuidi / Verratti / Pastore (1 fois)
Rabiot / Motta / Cabaye (1 fois)
Matuidi / Pastore / Rabiot (1 fois)
Pastore / Rabiot / Verratti (1 fois)
Rabiot / Cabaye / Chantôme (1 fois)

Bouton retour en haut de la page