Articlesfil infos

Banderole : le parquet veut frapper fort

Le parquet a demandé vendredi trois mois de prison avec sursis, un travail d’intérêt général et cinq ans d’interdiction de stade contre les deux principaux prévenus dans l’affaire de la banderole déployée en mars 2008 lors de la finale de la Coupe de la Ligue PSG-Lens où l’on pouvait lire: “Pédophiles, chômeurs, consanguins : Bienvenue chez les Ch’tis”. Ils sont accusés d’avoir créé et fait entrer les différentes parties de la banderole. Une peine de deux mois de prison avec sursis et trois ans d’interdiction de stade, ainsi que deux peines d’amende de 600 et 300 euros, assorties aussi de trois ans d’interdiction de stade, ont été demandées pour les trois autres prévenus selon Reuters.

Bouton retour en haut de la page