Champions LeaguePSG News

Une décision sera prise ce mercredi pour la nouvelle réforme de la Ligue des champions

Comme annoncé depuis plusieurs mois, une nouvelle formule de la Ligue des champions verra le jour après 2024. Ce vendredi, l’association des Ligues européennes (European Leagues) a indiqué qu’une décision autour de cette nouvelle réforme sera donnée le mercredi 31 mars. Face à la menace d’une SuperLigue européenne privée, l’instance de football a indiqué qu’elle tranchera sur le nouveau format de sa compétition “lors de son comité exécutif le 31 mars”, a indiqué à la presse Lars-Christer Olsson, président de cette organisation regroupant une trentaine de ligues professionnelles, dans des propos rapportés par RMC Sport sur son site internet.

De son côté, “l’UEFA n’a pas encore officialisé cette réunion” précise le média sportif, mais Lars-Christer Olsson a fait savoir à la presse qu’une “commission des compétitions interclubs”, chargée de régler les derniers détails, aura lieu mardi. Concernant son nouveau format qui verra le jour après 2024, la Ligue des champions devrait passer de 32 à 36 clubs et elle devrait “abandonner l’actuelle phase de poules comprenant huit groupes de quatre clubs, au profit d’un “mini-championnat” au sein d’un groupe unique”, rapporte RMC. Si un ticket supplémentaire devrait être attribué à la France, la distribution des trois autres places disponibles fait débat “entre l’association des Ligues européennes et certains grands clubs, soucieux de sécuriser leur place en C1.” Un système basé sur le coefficient UEFA favoriserait certains clubs qui possèdent un historique européen (Arsenal, BVB, Chelsea…) alors que “l’association des Ligues européennes pousse pour admettre ‘les champions de nouveaux pays.'”

Outre la distribution des quatre nouvelles places, la question autour de la nouvelle phase de groupes est au centre de débat. Ce “mini-championnat” devait prendre modèle sur un “système suisse inspiré des échecs, où chaque équipe affronterait une palette d’adversaires différents avant de basculer dans la phase à élimination directe”, rapporte RMC. Cependant ce sytème prévoit dix matches par club au lieu de six dans le format actuel. Dubitative sur l’intérêt sportif et financier de ce trop-plein de matches, l’association des Ligues européennes a proposé “un compromis”, avec “deux matches de plus” par club au lieu de quatre, a expliqué son directeur général Jacco Swart.

Bouton retour en haut de la page