Articlesfil infos

Les IDS pas les bienvenus à Séville

img_1514Il y a une semaine, nous vous indiquions le risque qui planait sur le match Séville-PSG, 400 supporters du PSG environ, ayant annoncé qu’ils souhaitaient se rendre par leurs propres moyens en Andalousie. Un risque majeur, quand on connait les chauds supporters du FC Séville (Séville : enquête ouverte pour Braga, Supporters : ça peut chauffer à Séville).

Aujourd’hui, RMC Sport croit savoir que la Préfecture de Police de Paris tente par tous les moyens de dissuader des IDS parisiens qui, interdits de stade en France, tenteraient de contourner la loi à l’étranger en se rendant en Espagne. « Je mets en garde très fortement les personnes qui font l’objet d’une IDS et qui auraient l’intention d’embarquer et d’aller à Séville », a déclaré le commissaire Antoine Boutonnet, à la tête de la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) à RMC Sport.

Et de poursuivre : « Je conseille très vivement à ces personnes d’aller directement se faire connaître dans leur commissariat habituel parce que s’il y a des problèmes ça leur permettra de démontrer qu’elles étaient sur le territoire national. »

Par ailleurs, des physionomistes sont prévus dans les aéroports afin de dissuader les plus motivés de s’envoler pour Séville. Maître Gilbert Collard, qui défend une quarantaine d’IDS de Boulogne, a confié à RMC qu’il suivait cette histoire de près : « Nous contestons le fait qu’ils soient frappés d’une IDS mais de là à étendre ces sanctions au plan international, c’est le principe de la double peine. Une fois que la première sanction est prise, qu’on attende ce que les juges vont dire ! On fait comme s’ils n’y avait pas de tribunaux. La répression poursuit son chemin. »

Souhaitons en tout cas que tout cela ne nuise pas à la nouvelle image que tente de donner le PSG de la majorité de ses supporters.

Bouton retour en haut de la page